Attaque frontale, festival intersquat du 20 au 28 mars 2010 à Grenoble

Publié le par la Rédaction



Attaque frontale du 20 au 28 mars 2010 à Grenoble

C’est la fin de l
hiver. Cest le retour des expulsions. Eh oui, car pour les squatteureuses, les mal-logé-es, les Rroms, les sans-papiers, les personnes ayant des difficultés à payer leur loyer, le retour des beaux jours, cela signifie également la fin de la trêve hivernale.

Pour montrer que des formes de solidarité collective existent contre ces sombres aberrations, et pour faire la lumière sur les méfaits de la propriété privée, du 20 au 28 mars 2010 se tiendra une «Attaque frontale» : un festival intersquat contre les expulsions et la propriété privée, pour se réapproprier la ville. Durant ce festival, de nombreuses activités seront organisées par/dans différents squats de l
agglo grenobloise : une semaine de concerts, projections de films, balades, repas vegans, discussions, et bien plus encore, pour faire front face aux politiques gestionnaires qui nous pourrissent la vi(ll)e.

En effet, investisseur-euses privé-es et décideur-euses publics-ques entretiennent une logique d
aseptisation de la ville : destruction des quartiers populaires au profit de complexes HQE (Haute Qualité environnementale) pour cadres dynamiques du CEA (Commissariat à l’Énergie atomique), expulsion et répression des populations gênantes… À Grenoble comme ailleurs, la gentrification bat son plein.

Et ce ne sont pas les élections régionales des 14 et 21 mars qui pourront apporter des solutions : quelle que soit leur appartenance politique, les élites au pouvoir continueront d’entretenir ces logiques urbaines et sociales.

Parce que nous sommes tou-tes confronté-es à des difficultés de logement, pour pouvoir affronter collectivement ces questions, et parce que nous ne sommes pas une avant-garde éclairée, nous vous invitons à participer à cette «Attaque frontale», une mise en lumière de la ville de Grenoble à faire pâlir d'envie la MC2…

Festival intersquat contre les expulsions et la propriété privée… réapproprions-nous la ville!


N.B. : Pour la période du festival, on essaiera d’héberger tout le monde, mais n’hésitez pas à venir avec des tentes, plusieurs squats ont des jardins qui seraient à vous accueillir également de cette manière… Envoyez un mail à l’avance pour nous prévenir de votre arrivée SVP. Début mars, un programme d’activités plus précis devrait être publié, histoire de vous donner un peu plus envie de participer.


Commenter cet article