Assassinat d'Ali Ziri : enfin l'enquête !

Publié le par la Rédaction

Enquête sur des policiers après la mort dun Algérien de 69 ans interpellé

La justice a ordonné une enquête visant des policiers après la mort par «violences» d’un Algérien de 69 ans qui avait été interpellé en juin à Argenteuil, dans la banlieue de Paris, a-t-on appris vendredi auprès du Parquet.

Ali Ziri est mort après avoir été arrêté alors qu
il circulait en voiture avec un autre Algérien, de 61 ans, dans cette banlieue défavorisée du nord de Paris. Selon les proches de la victime, les deux hommes auraient subi des violences avant dêtre emmenés à lhôpital, où lun deux est décédé.

Le Parquet de Pontoise a requis une enquête complémentaire «contre X» pour «violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner», a-t-il indiqué vendredi.

Une première enquête avait été confiée au commissariat d
Argenteuil où exercent les policiers mis en cause, et une première autopsie écartait tout décès consécutif à un traumatisme.

Mais l
affaire a été relancée début juillet, et une nouvelle autopsie réalisée.

«La deuxième autopsie a mis en évidence beaucoup plus d
hématomes que la première et a fait un lien entre les hématomes et le décès», a précisé vendredi le parquet.

«Je me réjouis» de ce que le parquet prenne ce réquisitoire supplétif «pour que les fonctionnaires de police soient face à leurs responsabilités», a déclaré à l
AFP Me Sami Skander, avocat de la famille de la victime.

Leur presse (AFP), 9 octobre 2009.

Commenter cet article