Appel de Sanaa : Après Tunis, le monde arabe

Publié le par la Rédaction

Yémen : appel à un soulèvement

 

Un millier d'étudiants yéménites ont manifesté aujourd'hui à Sanaa, appelant les peuples arabes à se soulever contre leurs dirigeants à l'instar des Tunisiens, a constaté l'AFP. Les étudiants sont sortis du campus de l'Université de Sanaa et se sont dirigés vers l'ambassade de Tunisie, accompagnés par des militants des droits de l'homme.

 

 

 

«Tunis de la liberté, Sanaa te salue mille fois», scandaient les étudiants, qui répétaient également des slogans appelant les peuples arabes à «la révolution contre les dirigeants menteurs et apeurés». «Partez avant d'être déposés», proclamait l'une des banderoles brandies par les manifestants, sans s'en prendre toutefois nommément au président yéménite Ali Abdallah Saleh. «Le changement pacifique et démocratique est notre objectif pour bâtir le nouveau Yémen», affirmait une autre.

 

Au pouvoir depuis 32 ans, M. Saleh a été réélu en septembre 2006 pour un nouveau mandat de sept ans. Un projet d'amendement de la Constitution, en discussion au Parlement malgré le refus de l'opposition, pourrait ouvrir la voie à une présidence à vie pour l'actuel chef de l'État.

 

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, s'est enfui vendredi après un mois de manifestations sans précédent contre son régime qui ont fait des dizaines de morts. Il est le premier dirigeant d'un pays arabe à quitter le pouvoir sous la pression de la rue.

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 16 janvier 2011.

 

 

Manifestation devant l’ambassade de Tunisie

au Caire (Égypte) le 15 janvier


Publié dans Internationalisme

Commenter cet article