Appel de la seconde rencontre hexagonale des AGs interpro / Appeal from the second meeting of French unsectorized general assemblies - Nantes, 27 novembre

Publié le par la Rédaction

Appel de la seconde rencontre hexagonale des AGs interpro

 

Le fait que la loi sur la réforme des retraites soit promulguée ne change rien à son caractère injuste, et ne donne pas légitimité à une réforme rejetée par la majorité de la population.

 

La grève générale, seule à même d’inverser le rapport de forces, n’a pas eu lieu, mais la volonté de résistance ne s’est pas éteinte.

 

Cette résistance s’inscrit dans une perspective de lutte plus large et plus globale contre une politique et un système inégalitaire.

 

Nous sommes conscients que cette lutte revêt une dimension internationale et que la solidarité est notre force.

 

Des assemblées générales interprofessionnelles, des intersyndicales locales ouvertes, des collectifs de lutte, etc. ont, dans des dizaines de localités, permis de s’organiser, ensemble, à la base, syndiqués et non syndiqués, travailleurs, chômeurs et étudiants, des lycéens aux retraités. C’est un acquis important de la lutte.

 

Et si la notion d’assemblée générale appartient aux moments de lutte et de grève, il est primordial que les liens tissés se maintiennent et que, parfois sous d’autres formes, les espaces créés localement se prolongent.

 

Ce 27 novembre, les délégués de 23 AGs interpro et autres collectifs de lutte, réunis à Nantes, appellent :

— À se saisir du mardi 14 décembre, où la grève générale est annoncée en Guadeloupe, pour une journée d’action. 
— À une nouvelle journée d’action à définir le samedi 15 janvier 2011.

 

C’est le Collectif Unitaire Interpro et Citoyen de Chambéry qui accueillera, le 22 janvier 2011, la troisième rencontre hexagonale.

 

Toutes les informations sur le site onnelacherien.org

 

 

Appeal from the second meeting of French unsectorized general assemblies

 

To promulgate the law reforming the retirement system doesn't make it any less unfair and it does not legitimate a reform disowned by most of the population.

 

The general strike, which alone could turn the forces ratio upside down, did not happen, but we still stand.

 

This resistance fits into a wider and more global prospect in fighting non-egalitarian policies and system.

 

We are aware that this fight echoes internationally and that solidarity makes us stronger.

 

In dozens of places, unsectorized general assemblies, unconfined trade union meetings, as well as action groups, etc., have organized, on a grassroots movement basis, together, whether you were union members or not, working, unemployed, students, from the high school pupil to the retiree. That's an important lesson of this mobilization.

 

And if the idea of general assembly belongs to times of strike and struggle, it is paramount to keep those networks connected and, sometimes on other forms, to hold on to the forum places locally created.

 

On November 27th, the representatives for 23 unsectorized general assemblies and other struggle groups, meeting in Nantes, appealed to :

— Join for an action day on Tuesday, December 14th, in echo to the general strike planned in Guadeloupe. 
— Another action day — still to define further — on Saturday, January 15th, 2011.

 

The Collectif Unitaire Interpro et Citoyen de Chambéry (Unitary Unsectorized and Citizenship Group) will host the third meeting for France on January, 22nd 2011.

 

More information (french)

on the “we do not back down” website :

onnelacherien.org

 

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article