Club du Siècle : Arrestation d'une centaine de manifestants

Publié le par la Rédaction

21h place de la CONCORDE LES FLICS TRÈS VIOLENTS FONT LA CHASSE AUX DERNIERS MANIFESTANTS : Ils sont encore au pied de la roue place de la Concorde, ils demandent des soutiens.

 

Une centaine  de militants, des syndicalistes et simples citoyens réunis, place de la Concorde, maintenus à bonne distance, arrêtés immédiatement et embarqués par la gendarmerie. Nous ne connaissons pas le commissariat de destination, nous demandons leur libération immédiate.

 

Nous étions là, et serons là tous les mois, pour dénoncer la collusion syndicats patronat, et faire la lumière sur ces diners du club du Siècle qui se passent tous les mois en catimini à la Concorde à l'Automobile Club de France.

 

Le commissariat de destination : le comico du 11e [Un premier bus est arrivé (Indymedia Paris)].

 

22h32. C’est bien une centaine de contestataires qui ont été encerclés puis transportés dans deux bus au comico du 11e. Déjà avant qu’ils encerclent les flics avaient refoulé une vingtaine de personnes venues au rendez-vous. Il y avait pas mal de civils sur place, dont un qui filmait les bobines lorsque nous étions encerclés. Même si nous sommes tous sortis ce qui s’est passé ce soir n’est pas à banaliser, une arrestation n’est jamais à banaliser et ne doit pas faire partie de notre quotidien. Nous ne devons pas nous y habituer. Pour le prochain rendez-vous il faut qu’on débarque tous à la même heure et pas lâcher. Les bourges ne sont pas nos amis, ils nous font la guerre, rendons-leur la pareille ! (Indy Paris).

 

Infozone, 26 janvier 2011 - 21h20.

 

 

 

 

«Anti-dîner du Siècle» : 70 interpellations


Soixante-dix personnes ont été interpellées place de la Concorde à Paris devant l'Automobile Club de France où elles comptaient protester ce soir contre un dîner du club «Le Siècle», qui, selon eux, mêle «scandaleusement» politiques et journalistes, a annoncé la police.

 

Selon un photographe de l'AFP, des policiers ont contrôlé les identités des militants, les ont parfois fouillés avant de les faire monter dans des fourgons qui ont quitté la place pour un lieu non déterminé.

 

«Nous étions là et serons là tous les mois, pour dénoncer la collusion syndicats-patronat et faire la lumière sur ces dîners du club du Siècle qui se passent tous les mois en catimini à la Concorde à l'Automobile club de France», a prévenu le Collectif dans un communiqué.

 

Faisant état d'«une centaine de militants interpellés», il a demandé leur «libération immédiate».

 

«Le Siècle» organise une fois par mois à Paris un dîner de personnalités influentes venues de tous les horizons (politique, économie, presse, social…).

 

Des rassemblements identiques s'étaient déjà tenus en octobre et en novembre. En octobre, les manifestants avaient chahuté sans agressivité des journalistes comme Emmanuel Chain ou Arlette Chabot sans que la police n'intervienne à l'inverse de ce qu'elle avait fait en novembre.

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 26 janvier - 20h55.

 


Publié dans Presse

Commenter cet article