Affaire dite de "Chambéry" : une personne remise en liberté

Publié le par la Rédaction


N1N1 (prononcer Nin-Nin), interpellé en Hongrie à la mi-octobre 2009, mis sous écrou là-bas, avant d’être identifié puis extradé en France vendredi 16 octobre, puis déféré devant deux juges d’instruction, et enfin placé en détention à la maison d’arrêt de la Santé à Paris, a été libéré le 11 décembre 2009.
Il est depuis cette date placé sous un contrôle judiciaire strict comme tous les autres.
Infozone, 7 janvier 2010.
Liste d’information pour la France sauvage.


Commenter cet article