Action Loppsi en Vendée - 19 décembre

Publié le par la Rédaction

Salut

 

Ben voila, les Vendéen-es sont sorti-e-s de leur cabane et autres grottes et ça a donné ça.

 

Ci-dessous le lien sur le Jt de France 3 :

 

 

… et ci-dessous le lien sur l'article de Ouest-France :

 

La Roche sur Yon : La CNT monte un abri de carton contre Loppsi 2

 

La CNT a monté une cabane place Napoléon. Le groupe anarcho-syndicaliste s'inquiète du vote de la loi Loppsi 2.

 

 

Une quinzaine de membres de la section anarcho-syndicaliste de la CNT 85 (Confédération nationale du travail de Vendée) ont monté un abri de cartons et campé symboliquement place Napoléon, dimanche après-midi, à proximité des tentes des exposants du marché de Noël.

 

La CNT 85, créée en août de cette année, entendait ainsi protester contre la loi dite Loppsi 2 en discussion à l'Assemblée nationale jusqu'à mardi soir : «C'est une loi fourre-tout liberticide», résume le porte-parole du groupe. La CNT dénonce, entre autres, dans le projet de loi, le couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans, la systématisation des fichiers sur la population, le contrôle d'Internet (logiciels espions), l'augmentation des pouvoirs de police et le dépistage contraint du VIH : «C'est une loi sécuritaire qui s'en prend aux pauvres et à ceux qui ont fait le choix de vivre autrement».

 

À l'occasion de son opération, la CNT de Vendée met l'accent sur le risque de voir apparaître des procédures d'exception qui permettraient d'expulser et de détruire des logements précaires ou alternatifs sans l'intervention d'un juge : «On va passer le bulldozer sans l'aval de la justice. À la crise sociale, on répond par la sécurité», critique le porte-parole.

 

Pour la CNT, qui considère qu'il y a dérive sécuritaire en France depuis 1980 (loi de sécurité intérieure de Lionel Jospin, etc.), «le peuple va finir par répondre par la violence. Il est anormal que ce soient des associations caritatives comme les Restos du cœur qui pallient la carence de l'État.» À travers la loi en gestation, la CNT 85 redoute «la stigmatisation de groupes comme les gens du voyage, les Roms, ainsi que de ceux qui ont choisi de vivre en yourte pour mieux respecter l'environnement».

 

Leur presse (Ouest-France), 20 décembre 2010.

 

 

 

 

Les mots divisent, l'action unit.

 

CNT 85, lundi 20 décembre 2010.

 


Commenter cet article