Action directe contre les expulsions et la répression à Turin

Publié le par la Rédaction


Près de 1500 personnes ont participé à la manifestation contre les expulsions et la répression dont sont victimes les squats de Turin (et d’autres villes italiennes) samedi 19 décembre, dans un froid de canard et devant un imposant dispositif policier (près de 800 carabiniers, Digos, etc. qui ont quadrillé tout le (long) parcours de la manifestation).

Des manifestants(es) déterminés et qui ont donné de la voix contre la municipalité de Turin dont le sinistre Chiamparino qui voudrait expulser tous les squats de la ville.

Une manifestation où des caméras de surveillance ont été endommagées, ainsi que des parcomètres, un tram mis hors service, des vitrines brisées (agence de travail temporaire, magasins…) et de nombreux tags tracés tout au long du parcours.

La manifestation s’est terminée sans incidents (malgré quelques tensions avec la police) devant le légendaire «Fenix» — un des premiers squats de Turin (1980), symbole de la lutte et de la dynamique des squats dans la ville.


La lutte continue, la résistance s’organise. À suivre !

10… 100… 500… 1000… Occupazioni !

Traduit de l’italien (Tuttosquat)
par un compagnon du sud, 20 décembre 2009.









Commenter cet article