Action de solidarité avec la lutte de Khimki en Russie - Grenoble, 4 avril

Publié le par la Rédaction

 

Lundi 4 avril, dans le cadre de la semaine d’action et de solidarité avec les «otages» de Khimki, nous (une vingtaine de personnes) avons interrompu la très lisse soirée d’inauguration de la 17e Semaine de la langue et de la culture russes qui se tenait à la Maison de l’International, à Grenoble.

 

 

Alors que le remplaçant de Michel Destot (maire de Grenoble) avait fini son discours d’ouverture, le consul de Russie, en provenance de Lyon, s’apprêtait à prendre la parole … quand deux personnes sont montées sur l’estrade et ont déployé une banderole en solidarité avec la lutte menée à Khimki et contre la collaboration de l’entreprise française Vinci dans la déforestation et le projet d’autoroute Moscou-Pétersbourg, banderole écrite en russe !

 

Au même moment, quelques panneaux «Free Denis» étaient brandis, et des tracts étaient distribués à toutes les personnes présentes pour cette soirée prout-prout.

Les représentants du Consulat de Russie et de la Ville de Grenoble ont été pris à partie, ceux-ci cherchant bien sûr à esquiver le sujet et à terminer au plus vite cette perturbation plutôt gênante pour l’image aseptisée de la bonne entente franco-russe mêlant États et entreprises privées.

 

Après plusieurs minutes de désordre joyeux, tandis que les pontes de la soirée ne savaient plus trop comment se débarrasser de nous et avaient déjà appelé les flics à la rescousse, nous avons décidé de quitter les lieux, desquels nous n’avions rien à attendre, en criant «Liberté pour Denis».

 

Le message est passé, et s’il le faut nous reviendrons.

 

CCCP - Collectif Contre le Capitalisme et la Prison (contact)
Indymedia Grenoble, 4 avril 2011.

 


Commenter cet article