À Montreuil : Les chômeurs font la grève contre Pôle Emploi

Publié le par la Rédaction

 

Toute la semaine dernière, du 3 au 7 mai, s’est tenue à Montreuil la première grève des chômeurs à linitiative de lassociation les CAFards. Le groupe veut faire pression sur les Pôles Emploi dont la politique est jugée déséquilibrée.

 

La semaine dernière, l’association des CAFards de Montreuil organisait un piquet de grève au nom des chômeurs et des précaires. Ce rassemblement était l’occasion d’informer les passants sur leur situation et de tracter dans les institutions de gestion de la précarité tels que les Pôles Emploi, les CAF, les CPAM ou encore les CCAS.

 

Les CAFards veulent être augmentés

 

Plus encore que d’informer, l’objectif de l’opération était de sensibiliser les gens qui travaillent dans ces institutions et qui sont de plus en plus souvent amenés à les radier sous la pression de leurs directions. Les CAFards de Montreuil veulent enfin pouvoir «dire non à un jeu dans lequel ils estiment être enfermés». L’étape suivante sera d’exiger des augmentations du montant de leurs prestations.

 

 

Formations débiles, convocations inutiles…

 

Selon l’un des CAFards, «il faut arrêter de juger les chômeurs, alors que le travail manque». Ils sont aussi las de l’absence de réponse de leurs agences lorsqu’un travail leur correspond enfin, alors que dans le même temps, les convocations inutiles abondent. «On n’est pas prêt à se vendre à n’importe quel employeur, à devoir déménager pour un boulot pourri, ou à être obligé d’accepter une formation débile ou hors du champ de nos compétences», précise un autre CAFard.

 

L’équipe de la rue de Beaune a bu tout le champagne du Pôle Emploi

 

Lundi 3 mai, ils étaient une petite centaine de personnes, à l’appel de plusieurs associations implantées aux quatre coins de la France, à occuper la direction générale de Pôle Emploi. Confortablement installés dans la grande salle de réunion du groupe, ils ont bu les bouteilles de champagne qui étaient réservées aux dirigeants de l’entreprise. Seule la police a pu les faire sortir de là.

 

Depuis, la petite équipe est connue de tout les agences du groupe comme de celle de la rue de Beaune. Selon une syndicaliste de Pôle Emploi, les employés de l’agence ont même reçu la consigne de fermer leurs locaux et d’interrompre leurs services dès qu’un CAFard est identifié. Autre coup d’éclat des CAFards : Le 22 avril, ils avaient déjà fait une intervention surprise dans l’émission de Guillaume Durand, l’Objet du Scandale, sur France 2.

Leur presse (François Nazon, StreetPress), 11 mai 2010.

 


Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article