Un sans-papier interpellé devant le CICP

Publié le par la Rédaction

Le Centre international de culture populaire (CICP) est né en 1976 d’une volonté politique de mettre des moyens matériels et humains à la disposition d’associations de solidarité internationale et de défense des droits humains. Parmi elles la solidarité avec les travailleurs immigrés et avec la lutte des sans papiers pour leurs droits, tient une grande place. Le CICP fournit aux associations de solidarité internationale et aux mouvements sociaux, les moyens techniques, logistiques et matériels propre à leur permettre d’exercer leurs activités, en toute liberté d’expression et de réunion.
    Plusieurs collectifs de sans-papiers et d’associations travaillant sur le droit d’asile (9e Collectif de sans-papiers, Collectif des sans-papiers kabyles, Comité Tchétchénie…) sont domiciliés au CICP et y organisent régulièrement permanences juridiques et réunions d’information.
    Samedi 23 juin, vers 20h, une patrouille de police a interpellé un des coordinateurs du 9e collectif de sans papiers qui sortait faire une pause devant notre bâtiment, situé rue Voltaire. Ce dernier a été emmené au Commissariat du XIe arrondissement et a été relâché à 3h30 du matin puisque son dossier de régularisation est en cours.
    Le CICP et ses membres condamnent de tels agissements qui entravent le travail de nombreuses associations et des collectifs de sans papiers. Attaché à ses valeurs, le CICP réaffirme son soutien à la lutte des sans papiers et à la liberté de circulation et d’installation.
    Nous demandons à la préfecture et aux autorités compétentes de faire en sorte que de telles pressions ne se reproduisent plus contre des sans-papiers qui luttent pour leurs droits.


Centre international de culture populaire (CICP)
21ter rue Voltaire, 75011 Paris
Tél. 01 43 72 15 73

Publié dans La police travaille

Commenter cet article