Toulouse : un militant antifasciste libéré, 4 sont encore en prison

Publié le par la Rédaction

Ce samedi 9 juin 2007, une personne vient de sortir de la maison d’arrêt de Toulouse-Seysse. Son crime ? S’être opposée à la tenue d’un meeting du Front national. Sa peine ? Trois mois de prison ferme.
    En effet, le 25 mars dernier, des militants antifascistes ont manifesté contre un meeting de Le Pen à Toulouse. Arrêtés et jugés en comparution immédiate, cinq d’entre eux ont été lourdement condamnés à des peines de 3 à 9 mois de prison ferme.

    Le SRA ne peut que se réjouir de la libération d’un militant antifasciste mais rappelle que quatre autres personnes sont encore incacérées pour 3 et 6 mois. Il dénonce la lourdeur des condamnations qui frappent ces militants antifascistes, condamnations qui s’incscrivent dans un contexte de répression de plus en plus forte des mouvements sociaux comme on a pu le voir lors des interpellations et arrestations qui ont suivi les manifestations «anti-sarko».
    Le SRA appelle à soutenir financièrement et moralement les personnes encore incarcérées et à relayer l’information sur leur situation.

Commenter cet article