La racaille travaille

Publié le par la Rédaction

«Le centre pénitentiaire devient un élément fondateur du développement urbain et de constitution du paysage du plateau» (Le Monde du 3 juin).

Dixit l
’architecte Alexandre Chemetoff, chargé du projet de nouvelle prison à Nancy, sur les 400 hectares du plateau de Haye, dans le quartier du Haut-du-Lièvre : 690 places, un mur de 6 mètres de haut sur un carré de 220 mètres de côté, soient 10,5 hectares.

C
onception par l’agence d’architecture Valode et Pistre ; financement, construction (69 millions d’euros), maintenance et entretien confiés aux bons soins du groupe de BTP Eiffage pour une durée de trente ans.

Ça c’est d’la racaille.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article