Les psychogéographes travaillent

Publié le par Debordiana

Le 10 août, vers 18 h 30, j’ai dépanné une jeune fille hindoue qui ne parlait pas un mot de français. Elle était en difficulté au portillon du métro Saint-Lazare. Je lui ai expliqué quel itinéraire elle devait prendre pour se rendre à Bièvres, au séminaire des Missions Étrangères. Tout cela était clairement expliqué sur un papier qu’elle m’a fait lire (en anglais). Je l’ai accompagnée sur le quai et fait monter dans la voiture de tête, en disant rapidement au chef de train de la faire descendre à Montparnasse. Lundi, par acquit de conscience, désireuse de savoir si cette enfant était bien arrivée, je m’inquiétai de savoir si elle avait pu arriver à temps pour prendre son autocar, étant donnée l’heure tardive. On ne l’a pas vue au séminaire, et mardi la Supérieure n’avait encore vu personne. À l’ambassade de l’Inde, pas de nouvelles. S’est-elle perdue ? A-t-elle été kidnappée ? C’est un mystère…

«Une Lectrice Morfondue» écrit aux «Cœurs Malheureux»
(France-Soir, 27 août 1957)

Potlatch no 29, 5 novembre 1957


Sur le même thème :

Formulaire pour un urbanisme nouveau (septembre 1953)
Introduction au Continent Contrescarpe (24 janvier 1954)
    suivie de sa Position (Les Lèvres nues 9, novembre 1956)

Exercice de la psychogéographie (Potlatch 2, 29 juin 1954)
Construction de taudis (Potlatch 3, 6 juillet 1954)

Prochaine planète (Potlatch 4, 13 juillet 1954)
Les gratte-ciel par la racine (Potlatch 5, 20 juillet 1954)
On détruit la rue Sauvage (Potlatch 7, 3 août 1954)
Les barbouilleurs
    suivis de 36 rue des Morillons (
Potlatch 8, 10 août 1954)
En attendant la fermeture des églises (Potlatch 9, 17 août 1954)
Résumé 1954 (Potlatch 14, 30 novembre 1954)
Le square des Missions Étrangères (Potlatch 16, 26 janvier 1955)
L’architecture et le jeu (Potlatch 20, 30 mai 1955)
Introduction à une critique de la géographie urbaine (Les Lèvres nues 6, septembre 1955)
Intervention lettriste (Potlatch 23, 13 octobre 1955)
Projet d’embellissements rationnels de la ville de Paris
   
précédé du Rôle de l’écriture (Potlatch 23, 13 octobre 1955)
La forme d’une ville change plus vite (Potlatch 25, 26 janvier 1956)
Théorie de la dérive (Les Lèvres nues 9, novembre 1956)
Annonce d’un Congrès provisoire pour la fragmentation psychogéographique de l’agglomération londonienne (décembre 1956)
The Naked City (juin 1957)
Photographie, en 1957, de la future «place Gallizio», de Paris (16 juin 1957)
Préface (septembre 1957)
    suivie de Venise a vaincu Ralph Rumney (
IS 1, juin 1958)
Les psychogéographes travaillent (
Potlatch 29, 5 novembre 1957)
Essai de description psychogéographique des Halles (IS 2, décembre 1958)
Constant et la voie de l’urbanisme unitaire (janvier 1959)
Écologie, psychogéographie et transformation du milieu humain (21 mars 1959)
L’urbanisme unitaire à la fin des années 50 (IS 3, décembre 1959)
Positions situationnistes sur la circulation (IS 3, décembre 1959)
Commentaires contre l’urbanisme (IS 6, août 1961)
L’aménagement du territoire (La Société du spectacle, novembre 1967)

Publié dans Debordiana

Commenter cet article