Dans le Jura comme à Paris : Hécatombe !

Publié le par la Rédaction

Pendant que Paris vivait sa deuxième émeute antiflic de la semaine


… les guignols en armes faisaient les malins dans le Jura…

À saintClaude : Démonstration de force dans les débits de boisson.



À Lons : «Hier, peu après 17 heures, une patrouille de police a été prise à partie par un groupe de jeunes alors qu’elle effectuait un simple contrôle d’identité sur la place de la Liberté. Deux policiers ont été agressés physiquement par les individus. Ils ont été très légèrement blessés. Le commissariat a dépêché des renforts sur les lieux pour mettre un terme à l’échauffourée. L’auteur principal présumé a été interpellé et placé en garde à vue.» (Le Progrès, 29 mars)

À Dole : «Ce matin je me suis trouvée devant un lycée de Dole face à un militaire casqué et armé à l’entrée du parking. Depuis 2 jours l’armée a installé sur le terrain du lycée un campement de manœuvre !
    Le proviseur (homme de bonne foi je crois) a accepté de les accueillir (ils avaient besoin d’un point haut sur Dole !) et n’a pas imaginé qu’il se retrouverait avec des soldats armés dans sa cour. Il pense qu’ils ne dérangent pas…
    Je suis peut-être un peu à fleur de peau mais j’ai trouvé ça pour ma part particulièrement choquant.
    Il me paraît tout à fait aberrant que l’armée se permette une telle invasion dans un domaine réservé à l’éducation.
    Enfin voilà c’est la bonne ambiance en France ! Le matin de bonne heure ça fait drôle !» (témoignage direct, 29 mars)






Maurice Rajsfus souligne la menace.


Publié dans La police travaille

Commenter cet article