On n'arrête pas le Progrès

Publié le par la Rédaction


«Par rapport à leurs collègues, ils sont dotés d’un armement plutôt “lourd”. S’ils ont individuellement les armes communes à toutes les forces de l’ordre (pistolet, bâton de protection télescopique), ils sont également habilités à utiliser fusil à pompe et pistolet mitrailleur. Des “outils” qui bénéficient désormais de nouvelles balles perforantes capables de percer un moteur de voiture… Ce matériel s’accompagnant de gilets pare-balles en kevlar pour toute opération de barrage, d’amplificateurs de vision nocturne. Mais aussi de pinces, masses et béliers “pour les interpellations matinales demandées dans un cadre légal par les magistrats”…»

 
Le Progrès, 28 février 2007

Publié dans La police travaille

Commenter cet article