Ping-Punk

Publié le par le Plouccc

Pour cette rafale de concerts de Noël, René Binamé se produira sous la forme d’un quatuor de cordes (guitares électriques et guitare basse) et de percussions (batterie) et interprétera un tour de chant ad hoc, sortant du grenier quelques ustensiles à propos et un chargeur de chansons de saison.

Seront de la partie deux groupes croisés sur la route
et qu’on a hâte de retrouver et de partager, les zollandais de Scatlover (pas à Marche) et les toulouzains de Medef Inna Babylone. Dans la foulée, DJ John Dark sur le bûcher à Bruxelles et DJ Motocross, alias Damie Boy qui chargera la chaudière avec sa “cheap, noisy and good-tempered nervous electronic music” : ça va suer.

Scatlover (scat or die), c’est un trio issu de Den Haag, Leiden et Eindhoven lié par leur amour des ordures, de la domination, de la famille royale et des frottements avec la police. Un trio au punk-rock bien carré qui ne s’embarrasse pas de fioritures, mais dont les bottes sont très très bien cirées. Nous sommes tombés sous leur charme rude, à l’improviste, début septembre, dans le Jura français. Plus loin, le 24 décembre 1991, l’un d’entre eux était, plus près, à la Zone, il a encore le 45 tours de Noël à pochette triangulaire qui était offert à l’entrée. Une boucle.

Medef Inna Babylone viennent du sud (combien de bornes Toulouse?) et développent eux aussi un rapport particulier à l’autorité. Leur dernier album est dédié à Ernest-Antoine Seillières, célèbre pour avoir été patron des patrons de France, c’est sous son règne que le CNPF est devenu le MEDEF. Leur version de Moon Over Marine de Dead Kennedys, à la flûte traversière, vaut son pesant de stock option. Flûte, donc, mais pas zut, mais aussi cornemuse, pour un punk-rock en combinaison orange. — Binam’.

Publié dans Musiques

Commenter cet article