3e numéro d'Info-Luttes - Caen, 28 octobre

Publié le par la Rédaction

Dernières nouvelles de Caen

 

Le 28 octobre une AG rapide a eu lieu après la manif du matin et 150 personnes sont parties au commissariat pour attendre la libération de deux personnes interpellées la veille par la police lors d'une opération de déblocage de zone industrielle. Les deux camarades étaient en tête d'un convoi de véhicules qui menait une «opération escargot». Ils ont passé 24 heures en garde à vue. Ils ont perdu 6 points sur leur permis qui a été suspendu pour un mois (ou 45 jours) selon les sources. On ignore pour l'instant s'ils ont une amende à payer. Juste à côté du commissariat il y a un supermarché Leclerc dont les entrées ont été bloquées pendant 2 heures par les manifestantEs dans l'attente de la libération des copains.

 

Le 29 octobre à 4 heures du matin une tentative de blocage a eu lieu avec les dépôts de carburant à Caen comme objectif. Un gros déploiement policier a empêché les manifestantEs d'atteindre le but fixé. Une centaine de personnes a été refoulée dans le calme par les gendarmes mobiles du rond point où elles avaient pris position. Elles se sont repliées sur un des ponts tout proche où elles ont bloqué successivement trois camions citernes de carburant (deux vides, un plein) qui ont subi diverses dégradations les empêchant de repartir. Du coup ces trois camions empêchaient tout passage sur le pont. Une équipe volante a réussi à intercepter sur un petit pont à quelques kilomètres de Caen un autre camion citerne vide dont des pneus ont apparemment été dégradés. Cela ne l'a semble-t-il pas empêché de repartir jusqu'au dépôt de carburant mais il n'a vraisemblablement pas pu y charger de carburant du fait des dommages faits à ses pneus.

 

On lâche rien.

 

Info luttes Caen (contact), 31 octobre 2010.

 

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article