Luttes de classes en Espagne (1962-1969)

Publié le par Debordiana


Après deux koncerts mémorables au Koffre-Fort, un klin d'œil historico-internationaliste ça peut pas faire de mal non plus.

Pour alimenter ou entretenir notre konscience de klasse, on peut donc konsulter ici une série de documents situationnistes sur les luttes sociales des années soixante en Espagne, à partir du retour des grèves de mineurs dans les Asturies en 1962 et 1963 jusqu'au sabotage de l'année universitaire par le groupe des Acratas en 1967-68 et l'instauration de l'état d'exception en 1969. Loin de se kantonner à cet aspect historiographique, ce dossier est avantageusement enrichi de konsidérations théorico-pratiques, tant sur la propagande klandestine par l'image porno détournée, que sur les misères infligées
à la bureaucratie idéologique-policière par la vérité révolutionnaire, ou encore la mise en actes du programme des Konseils de travailleurs.

Jugez plutôt :

La grève asturienne (28 octobre 1963)

España en el corazón (juillet 1964)

Contribution au programme des Conseils ouvriers en Espagne (I.S.10, mars 1966) suivie d'une lettre de Guy Debord à Toru Tagaki, à propos de la revue Acción comunista (1er septembre 1965)

Précisions sur la trahison dans la C.N.T. (I.S.11, octobre 1967) suivies du Procès verbal de l'assemblée du 9 avril 1967 ainsi que d'une lettre à Jean-Claude Bruno (17 mai 1967)

Notes sur l'Espagne (I.S.12, septembre 1969) / Alcuni fatti che danno molte idee: Spagna (Internazionale situazionista 1, luglio 1969)

La suite des aventures de la dialectique, konsécutive à la chute du franquisme, fera l'objet d'un autre dossier bientôt.

L'émancipation des travailleurs
sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes !

Publié dans Debordiana

Commenter cet article