De la peinture et du béton...

Publié le par la Rédaction


Ces derniers jours à Angers…

Le mur du siége de Bouygues Immobilier a été tagué : «Vous murez, nous murmurons», et ses portes cimentées.

La préfecture a reçu également une petite visite nocturne, sa façade fut peinturlurée et un tag annonçait : «État… pas sans balle de flash-ball» (il fut effacé quelques heures plus tard, il manque d’humour).

À Montreuil et ailleurs l’État use de ses flics, de ses armes, et de ses taules pour nous mater et expulser. Bien aidé par ses amis, notamment ceux du bâtiment qui eux se font un malin plaisir à atomiser nos modes de vie spéculant sur nos quartiers, nos vies et l’enfermement.

Rien de cela n’est surprenant… qu’ils ne soient pas surpris de nos réactions.

Les murs et les frontières cherchent à nous isoler… mais on arrivera toujours à se retrouver.

Indymedia Nantes, 16 juillet 2009.

Publié dans Agitation

Commenter cet article