No G8 : Arrestation arbitraire de cinq camarades

Publié le par la Rédaction


Après les couteaux de cuisine à Strasbourg et les boules de pétanque à Calais, voilà le coup des barres de soutien à L’Aquila !

L
arrestation des cinq Français-es à LAquila, avant louverture du G8, sest déroulée à la suite dun contrôle didentité. Deux personnes nayant pas leurs papiers ils furent emmenés au poste (les cinq !!!!), la police a ensuite fouillé les véhicules alors que les propriétaires avaient leurs papiers.

Il y avait plusieurs camions. À l
arrière de lun deux, il y avait une batte de baseball présente à la suite dun déménagement dun ami un mois auparavant et des barres de fer permettant de stabiliser le lit. Le camion est une maison roulante, qui était déjà présente à Strasbourg, et qui a commencé dès le No-NATO, une caravane dexpression directe, ayant pour but dessayer de transmettre un message de paix (Les écritures sur le camion le prouvent).

Accusés de détention d
armes, donc ils ont été mis en garde à vue pendant 2 heures, et vont passer en justice.

Ils sont actuellement au centre de police scientifique pour que la police puisse prélever toutes les informations possibles (ADN, empreintes, photos, etc.), et à la suite de ces examens, ils seront tous placés dans la liste des «terroristes internationaux».

9 juillet 2009 - 16h13.

Commenter cet article