No G8 : Première manif

Publié le par la Rédaction

Incidents lors dune manifestation avant le G8 en Italie

Des heurts ont brièvement opposé des protestataires et la police samedi après-midi à Vicence dans le nord-est de lItalie, lors de la première grande manifestation contre le sommet du Groupe des huit.

La police anti-émeutes a utilisé des gaz lacrymogènes pour empêcher les manifestants de franchir un pont et de se diriger vers une base américaine où sont cantonnés 3000 soldats de la 173e brigade aéroportée, et dont le projet d
extension est contesté par la population.

Les manifestants, dont certains portaient des casques de moto ou avaient le visage masqué, ont pour leur part lancé des bouteilles en direction des forces de sécurité et allumé des feux dartifice.


Les manifestants ont pu par la suite poursuivre leur marche, et se sont dispersés dans le calme en début de soirée. On ne signalait aucun blessé dans les incidents.

Plusieurs milliers de personnes, dont la majorité ont défilé pacifiquement, ont participé à ce rassemblement, organisé dans cette ville à quelques jours du sommet des huit pays les plus industrialisés, qui se tiendra du 8 au 10 juillet à L
Aquila, dans les Abruzzes.

La manifestation était aussi dirigée contre le projet d
agrandissement qui doit accoucher, à proximité de Vicence, dune des plus grandes bases militaires américaines en Europe.

«Nous en avons assez de la puissance qui gouverne sans consulter la population», a déclaré Martina Vultaggio, 29 ans, coorganisatrice du défilé.


Respect des victimes à LAquila

«Ce que nous avons ici, c’est une démocratie populaire. Au G8, vous avez huit puissances qui veulent gouverner en imposant leur volonté. Ce n’est pas la démocratie», avait dit auparavant à Reuters Marco Palma, porte-parole des manifestants.

«Barack Obama a déclaré qu’il était l’homme du changement. Ici, à Vicence, nous n’avons constaté aucun changement», a-t-il ajouté.

Les chefs d
État et de gouvernement du G8 se retrouvent mercredi pour trois jours de sommet consacrés essentiellement à la situation de léconomie, à la régulation financière, au changement climatique, au commerce et au développement.

Les mouvements anticapitalistes ont prévu, comme en marge de chaque sommet international, une série de manifestations dans divers sites, à commencer par le rassemblement de Vicence, dont les habitants refusent l
extension de la base.

Le gouvernement italien a déjà approuvé la construction d
une nouvelle base de 6000 mètres carrés sur le site de lancien aéroport Molin, dans les faubourgs de la ville, mais le projet a été rejeté lors dun référendum.

Le projet est accusé de mettre en péril les nappes phréatiques et de menacer les habitants et le centre historique de Vicence et sa précieuse architecture de l
époque Renaissance.

Le cortège devait défiler sur environ 3,5 km jusqu
au site devant accueillir la future base, qui a été fermé par les autorités, pour y planter des drapeaux aux slogans hostiles. Un millier de policiers ont été déployés sur le parcours.


Le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, souhaite éviter que se reproduisent les troubles qui avaient émaillé le sommet du G8 de Gênes, en 2001. Un manifestant avait été tué et des dizaines dautres avaient subi des violences policières.

Les organisateurs du sommet du G8 estiment que le choix de L
Aquila, ville dévastée par un séisme en avril dernier, réduit la probabilité de débordements en raison du respect dû aux familles endeuillées ou qui ont perdu leurs biens.

Le séisme avait causé la mort de 300 personnes et fait 60.000 sans-abri.

Une marche à la bougie est prévue par les manifestants lundi soir, trois mois jour pour jour après le séisme.

Leur presse (Reuters), 4 juillet 2009.

Publié dans Autodéfense

Commenter cet article