Les ERIS travaillent à Amiens

Publié le par la Rédaction

Une brève mutinerie à la maison darrêt dAmiens

Les détenus refusaient de quitter la cour de la prison, réclamant des réfrigérateurs et des heures supplémentaires de promenade.

À la maison d’arrêt dAmiens, dix-sept détenus ont participé vendredi 19 juin au soir à une mutinerie. Selon Luc Rody, secrétaire régional du syndicat CGT pénitentiaire, ils étaient restés dans la cour, après la fin de la promenade vers 17 heures, et avaient refusé de retourner dans leurs quartiers. Ils réclamaient des réfrigérateurs et des heures supplémentaires de promenade.

La rébellion a finalement été réprimée, par des Équipes régionales d
intervention et de sécurité (Eris), daprès la préfecture et un surveillant de la maison darrêt.

Trois «meneurs» du groupe, parmi les dix-sept détenus, ont été transférés dans d
autres établissements pénitentiaires, après lintervention qui sest terminée «sans trop de difficultés» peu après 23 heures, selon un porte-parole de la préfecture. Toujours selon Luc Rody, les détenus, âgés en moyenne de 25 à 30 ans, nont opposé aucune résistance lorsque les Eris sont arrivés.

Selon la CGT, la maison d
arrêt dAmiens compte plus de 700 détenus pour quelque 320 places.

Leur presse (Le Nouvel Observateur), 20 juin 2009.

Commenter cet article