Dieudonné et sa clique de fachos montrent leur vrai visage

Publié le par la Rédaction


Ce matin, Dieudonné en campagne tractait au marché Pyrénées dans le XXe arrondissement de Paris, accompagné de ses alliés politique : jeunes nationalistes, jeunes identitaires, royalistes, hooligans du PSG, skinheads du FN, cathos et musulmans fondamentalistes.

C’est là le vrai visage de cette liste dite «antisioniste», en fait un ramassis de nazillons et d
intégristes de tout poil qui nont pas hésité à agresser un passant qui ne voulait pas de leur tract.

À quelques pas de là, des militantes et militants antifascistes se sont fait courser et tabasser par les antisémites armés alors qu
ils tentaient dinformer les passant-es des idées véhiculées par cette liste et de sopposer à la diffusion de ces idées immondes. Côté antifascistes, on dénombre plusieurs blessés et plusieurs interpellations. Pendant ce temps, Dieudonné et ses soldats, taxant leurs opposants de «racistes et dislamophobes» (sic !), continuait à se donner une posture victimaire, au cœur de sa campagne et de sa relation aux médias. Pas facile dassumer des idées aussi sales et haineuses que les siennes !

Dans la même veine, un proche du RED (Renouveau Étudiant de Droite) se faisait interviewer par une télévision, la tête ensanglantée, protégé par la police, se disant simple passant agressé par «les anarchistes».

Le 9 mai dernier, les fachos avaient été privés de défilé annuel (croix gammées, flambeaux et autres réjouissances), notamment sous la pression des antifascistes. Frustrés, ils avaient commis des «ratonnades» (passages à tabac racistes) et des dégradations en chantant des hymnes nazis dans le XIVe arrondissement.

Les évènements de ce matin ne font que dévoiler le vrai visage de Dieudonné et de sa ligue de fascistes ultra-violents. Nous continuerons à nous battre chaque jour, sur tous les terrains, contre l
extrême droite qui nest plus à présenter. Quelle quelle soit (catho, musulmane, royaliste, nationaliste…), elle na pas sa place dans une société qui se veut démocratique, quand bien même se cache-t-elle derrière le paravent électoral. Nous serons toujours là contre la bête immonde !

Parce que ces gens-là se revendiquent de Franco, d
Hitler, de Pinochet, pas de fascistes dans nos quartiers, pas de quartier pour les fascistes !

Le fascisme, c
est la gangrène, on lélimine ou on en crève !

Publié dans Autodéfense

Commenter cet article