Georges Cipriani, Jann-Marc Rouillan, Régis Schleicher : nouvelles judiciaires

Publié le par la Rédaction


Le tribunal de l’application des peines de Paris avait accordé le 30 avril un régime de semi-liberté à Georges Cipriani, mais le procureur avait fait appel immédiatement de cette décision. Laudience en appel a été fixée au jeudi 25 juin à 13H30.

Régis Schleicher vient également dobtenir de ce même tribunal de lapplication des peines de Paris un régime de semi-liberté. Le parquet a possibilité de faire appel.

Pour Jann-Marc Rouillan, son avocat a déposé une demande de suspension de peine. Selon l
AFP, Me Chalanset a déclaré : «Ses médecins traitants dans lUHSI ont découvert quil était atteint du syndrome de Chester-Erdheim. Le traitement de cette maladie nécessite un placement hors de détention.»

Jann-Marc Rouillan était soigné depuis plusieurs semaines à Marseille dans une unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI), structure de détention dans les hopitaux spécialement prévue pour les détenus. Il vient d
être retransféré à la prison des Baumettes.

En parallèle à cette demande de suspension de peine, la cour d
appel de Paris a jugé que malgré la révocation de sa semi-liberté, Jann-Marc Rouillan était en droit de demander à bénéficier dune libération conditionnelle. Une nouvelle audience est fixée au 26 novembre. De nombreux mois dattente pour permettre le passage au Centre national d’observation de Fresnes afin dobtenir lavis de la commission pluridisciplinaire chargée de statuer sur la «dangerosité» des condamnés à perpétuité demandant une libération.

Libérons Georges, 27 mai 2009.

Commenter cet article