Antifas dans les pattes des flics à Romans-sur-Isère

Publié le par la Rédaction

Liberté pour les camarades, liberté pour tous

Voici le compte-rendu du NPA — ce faire-valoir du PS — de la manifestation de Romans contre le FN. Le NPA a laissé dans les pattes des flics quatre camarades — élections quand tu nous tiens. D’après ce que les anti-fascistes valentinois ont laissé filtrer, les manifestants sont bel et bien tombés dans un piège tendu par les policiers enquêtant sur les anarcho-autonomes.

Quatre arrestations à Romans
Cest le triste bilan de la manifestation contre la venue de Jean-Marie Le Pen à Romans ce samedi 16 mai.
Une quarantaine de personnes, surtout des jeunes, dont quelques membres du NPA, sétaient donnés rendez-vous sur la place Jacquemart avant de se rendre devant lusine Jourdan.
M. Le Pen devait se rendre à lhôtel-restaurant Primevère pour sa petite levée de fonds en vue des élections européennes, cest là quon a attendu son arrivée, devant le portail de lhôtel, où nous ont rejoint pas moins de quatre cars de CRS [huit cars en fait].
Le gouvernement devait bien une telle escorte à celui à qui il doit tant.
À leur habitude, les CRS ont foncé dans le tas sans sommation juste à temps pour que la voiture de M. Le Pen puisse passer. Ils ont été plutôt sélectifs dans leurs coups de matraques, choisissant (peut-être inconsciemment, à force ça devient un réflexe) ceux et celles qui nétaient pas assez blancs ou qui avaient le style «anarcho-autonome».
Un peu plus tard, les jeunesses identitaires se sont pointées, décidément les fachos étaient aujourdhui trop nombreux.
À noter labsence remarquée des partis politiques et des syndicats (à part des membres du NPA nous navons pas reconnu de militants des autres partis de gauche).
NPA Romans, Bourg-de-Péage & Drôme nord, 16 mai.

Le Laboratoire, 17 mai 2009.

Contact téléphonique du commissariat de Romans
pour demander des nouvelles des camarades enfermés :
04 75 02 00 63 ou 04 75 70 22 22

Commenter cet article

Remi 18/05/2009 20:33

Salut, j'étais à la manif', et c'était vraiment honteux.Par contre il n'y avait pas seulement le NPA, il y avait aussi des communistes (des amis à moi) et deux socialistes (moi et une amie).Courage à vos camarades 

luc 18/05/2009 08:44

Voir le texte des commentaires publié sous les comuniqué du Npa  un adhérent de ce parti critique  les propos du rédacteur. Il reste toujours un camarade au main des flics téléphoné au commissariat.

toto 17/05/2009 15:29

Je ne comprends pas bien le commentaire par rapport au NPA. Faudrait pas se tromper d'ennemi. D'autant que le communiqué me semble tout à fait bien!?