Opération antiterroriste à Chambéry : Soutien au squat des "Pilots"

Publié le par la Rédaction


Dans la nuit de jeudi à vendredi 1er mai, une explosion survient dans une usine désaffectée à Cognin, près de Chambéry, coûtant la vie à une personne et en blessant une autre grièvement.

La presse locale parle de jeunes proches des «milieux libertaires» et l’enquête est rapidement confiée à la SDAT (Sous-direction de l’antiterrorisme). Tout porte alors à croire que cette «affaire» va servir la croisade antiterroriste contre «l’ennemi intérieur», la «mouvance anarcho-autonome», et accroître la pression sur les milieux militants de la région.

En effet, lundi 4 mai, aux environs de 16 heures, un impressionnant dispositif policier est déployé autour du squat «les Pilots» à Chambéry. 130 flics bouclent le quartier. Le squat est perquisitionné et méticuleusement fouillé et les onze personnes qui se trouvaient dans les lieux sont conduites au commissariat pour être interrogées.


Tout le monde est relâché sauf une personne qui reste en garde à vue pour 96 heures, dans un premier temps, dans le cadre des nouvelles dispositions anti-terroristes. Dans la foulée, d’autres squats chambériens sont perquisitionnés et d’autres personnes interrogées. Lire le communiqué des habitant.e.s des Pilots.

En soutien au squat des Pilots qui est expulsable ainsi qu’à la personne toujours en garde-à-vue, une manifestation est prévue à Chambéry, vendredi 8 mai à 14 heures.

Indymedia Grenoble, 7 mai 2009.

Commenter cet article