Sabotage partout : EDF Avignon

Publié le par la Rédaction

Opération commando contre des véhicules de service d’EDF

Les syndicats durcissent le ton après deux mois d’une grève infructueuse.

Les gaziers et électriciens ont visiblement passé un cap. «Durci le ton» souligne même Thierry Raillon, le délégué CGT EDF-GDF de Vaucluse joint hier par téléphone.

Dans la nuit, une quarantaine de véhicules de service, les fameuses voitures bleues «siglées» EDF ou GDF stationnées durant ce long week-end au centre grand Delta de lavenue de la Croix-Rouge, a été dépouillée de leurs roues. Les pneus des fourgons d’intervention ont, eux, été dégonflés. Cette opération commando, visiblement opérée par des salariés mais non revendiquée, a bien entendu fortement désorganisé les services du centre EDF-GDF dAvignon.


Deux garagistes ont d
ailleurs passé leur matinée à collecter les roues rassemblées sur une pelouse ou coincées sous les véhicules et à les remettre en place. Une Renault Clio taguée en jaune fluo a été embarquée pour être remise à neuf. Le véhicule immobilisé sur une pelouse portait la mention «EDF-GDF avertissement» et «Aujourdhui on est gentil». Pour le délégué CGT, cette action non revendiquée mais imputable à des salariés mécontents, est le résultat dun conflit qui dure depuis trop longtemps.


Une plainte déposée

«Cela fait deux mois que nous sommes en grève et, depuis quinze jours, la direction a fermé la porte. Nous revendiquons le maintien du pouvoir d
achat. Mais nous dénonçons aussi labandon du service public dans certaines zones rurales et le passage au privé dune partie de notre cœur de métier.» Dans le jargon, on parle dexternalisations.

Présent hier après-midi à Avignon, le secrétaire général national CGT des mines et de l
énergie Frédéric Imbrecht rappelle que jusquà présent les salariés avaient ciblé leurs actions en direction des consommateurs notamment en basculant sept millions de compteurs en tarif nuit ou en coupant certaines administrations. «Ces actes inacceptables ont empêché les salariés dintervenir auprès des clients ce lundi 4 mai 2009. Ces agissements sont inadmissibles et ne sinscrivent en rien dans lexercice normal du droit de grève. ErDF remercie ses clients pour leur compréhension en cette période mouvementée», déclarait hier soir par voie de communiqué la direction territoriale dErDF. La direction dErDF a déposé plainte hier et une enquête a été ouverte.

Leur presse (Jean-Luc Parpaleix, La Provence), 5 mai 2009.

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article