Journée d'affrontements à l'université de Caen

Publié le par la Rédaction

Baston fac de Caen (17h53)
Sur le campus 1 : deux heures de baston avec une manif d’environ 1500 personnes. Grenades lacrymogènes, grenades à fragmentations en caoutchouc, barricades, charges des policiers puis des manifestants au cris de «Han-anti-anti capitalista !» Repli total des forces de l’ordre, deux interpellations minimum. Après quoi un cortège d’environ 1500 personnes bien vénère se dirige à l’heure qu’il est vers l’hôtel de police.
Classe contre classe, 5 mai 2009.





Les étudiants manifestent devant le commissariat de Caen
(
20h05)
Vers 18 heures, une centaine d’étudiants sest rendue à lhôtel de police pour réclamer la libération dune de leurs camarades. Celle-ci avait été interpellée en début daprès-midi, suite à un affrontement avec les forces de lordre. Après être resté dix minutes sur place, le cortège est reparti en direction de la fac.

Une réunion de crise à l’université de Caen (
17h46)
Repli des forces de lordre devant luniversité de Caen où elles faisaient face aux étudiants depuis le début de laprès-midi. Les manifestants ont accumulé des poubelles et grillages à lentrée de campus, devant le Phénix. De son côté, la présidente de luniversité a convoqué une réunion de crise avec les directeurs des UFR (Unité de formation et de recherche).

Face à face tendu entre étudiants et forces de l’ordre devant l’université de Caen (
15h46)
Des centaines de manifestants dun côté et les forces de lordre de lautre se font face devant luniversité de Caen, au campus 1. Après avoir placé des amas de détritus sur la chaussée, les étudiants ont été chassés par les forces de lordre, qui ont tiré des grenades lacrymogènes pour les faire reculer. Les services de la voirie dégagent en ce moment la rue, sous protection policière.



Les étudiants votent un nouveau blocage de l’université de Caen (
12h50)
Réunie ce midi, lassemblée générale des étudiants a voté un nouveau blocage de luniversité de Caen. Sur 2648 votants, 1210 se sont prononcés pour le blocage, 503 pour une reprise partielle et 793 pour une reprise totale. 193 se sont abstenus. Les participants à lAG discutent actuellement de la validation automatique des examens. Une manifestation est prévue à 15 heures, à partir du Phénix sur le campus 1.


Leur presse (Ouest-France), 5 mai.

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article