La police travaille au Teknival de Bouafles (Eure)

Publié le par la Rédaction


Les flics ont bloqué sans raison un camion qui voulait entrer, ils ont reçu une canette de bière par un mec uniquement spectateur de la scène, ils ont donc crevé les pneus du bus sur le champ, explosé la vitre, gazé les personnes à l’intérieur, défoncé la porte du camion puis tenu en joue les types à l’intérieur du véhicule avec des Tasers pour les faire sortir, pour finir par embarquer une nana.

Tellement logiques ces messieurs…



Cinq condamnations après la rave sauvage de Bouafles (Eure)


Le tribunal d’Évreux a prononcé cinq condamnations en comparution immédiate à l’encontre de cinq participants à une rave sauvage de Bouafles (Eure) durant laquelle un jeune Français de 26 ans a été retrouvé mort samedi dernier.

Lundi, un homme soupçonné de violences volontaires envers deux gendarmes a été condamné à deux mois de prison avec sursis. Mardi, quatre jeunes filles poursuivies pour trafic de stupéfiants ont été condamnées à des peines allant de six mois de prison avec sursis à un an dont six mois avec sursis.

D’autres personnes devraient comparaitre devant le tribunal dans les semaines qui viennent, essentiellement pour des infractions à la législation sur les produits stupéfiants. Au total 135 personnes ont été interpellées. 22 d’entre-elles ont été placées en garde à vue. Le teknival a réuni durant trois jours quelque 25.000 jeunes.

Les gendarmes ont par ailleurs saisi douze véhicules utilisé pour le transport du matériel de sonorisation de la fête et «l’intégralité» de ce dernier, dit la préfecture de l’Eure dans un communiqué.

Samedi après-midi, un jeune homme de 26 ans a été découvert inconscient dans sa voiture à l’intérieur du site. Il est mort peu après. Une autopsie devait être pratiquée pour connaître les causes du décès.

Leur presse (AFP), 5 mai 2009.

Commenter cet article