1er Mai à Zurich

Publié le par la Rédaction

Casseurs et policiers zurichois
«jouent au chat et à la souris»

Les incidents survenus vendredi en marge de la fête du 1er Mai sont en train de s’étendre dans tout le quartier de la Langstrasse.

Les incidents survenus vendredi à Zurich en marge de la fête du 1er Mai sont en train de s
étendre dans tout le quartier de la Langstrasse. Casseurs et policiers jouent au chat et à la souris, constate un journaliste de lATS sur place.


Aucun dégât important nest toutefois à signaler pour linstant. Quelque 200 autonomistes de gauche et casseurs sétaient rassemblés en milieu daprès-midi sur la Langstrasse, dans le 4e arrondissement de la ville.

Trois personnes ont été interpellées. Deux d
entre elles avaient bouté le feu à une benne à ordures. La troisième a été interpellée pour jet de pierre.

Les policiers zurichois ont utilisé des balles en caoutchouc et aspergé les émeutiers avec des canons à eau. La Langstrasse est actuellement fermée à la circulation.

Leur presse (ATS), 1er mai 2009 - 18h14.



Échauffourées du Premier Mai :
22 mineurs interpellés à Zurich


Les échauffourées du Premier Mai à Zurich ont été plus bénignes que les années précédentes. Les quelque 300 fauteurs de trouble dénombrés vendredi après-midi nont commis que peu de déprédations et personne na été blessé.

Ce qui est toutefois alarmant, c
est le nombre de jeunes qui participaient à ces troubles, a dit Hansjakob Baumann, responsable de lengagement de la police cantonale, vendredi devant les médias. «Que lon doive intervenir contre des enfants est préoccupant.» La proportion de mineurs a nettement augmenté par rapport aux années précédentes.

Parmi les 83 personnes interpellées, 22 avaient moins de 18 ans. Des témoins ont même parlé de jeunes de 12 ans qui jetaient des pierres. Les casseurs n
avaient guère de motivation politique.


Peu de membres du «bloc noir»

Comme l
a précisé Esther Maurer, la responsable de la police, très peu de membres du «bloc noir» ont été repérés. Des supporters de football ont en revanche sévi, ainsi que dautres groupes qui saffrontaient.

De nombreuses personnes ont été interpellées pour une raison concrète, pour avoir par exemple mis le feu à des bennes à ordure ou jeté des pierres, et pas simplement pour avoir participé à une manifestation non autorisée. Les chances sont ainsi bonnes de prouver les faits et de dissuader les casseurs, en particulier des jeunes, a relevé Mme Maurer.

La police a fait du bon travail, selon Esther Maurer, empêchant les casseurs de se rassembler et lancer une contre-manifestation. Les policiers n
ont toutefois pas pu éviter des débordements dans le quartier de la Langstrasse, dans le 4e arrondissement. Ils sont intervenus avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Aucun blessé na été signalé.

La plupart des 83 personnes interpellées étaient de nationalité suisse. L
année passée, 301 personnes avaient été appréhendées.

Leur presse (20 minutes), 1er mai.

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article

pierre 18/02/2011 22:59



Un émeutier grec me disait "Ce sont notamment les enfants qui se révoltent". Nous verrons si les porcs sont prêts à massacrer leurs enfants. Pour ma part, je n'en doute pas.