Centre autogéré à Wuhan (Chine)

Publié le par la Rédaction


Le 25 octobre 2008, une soirée a eu lieu à l’Espace autogéré de Lausanne pour soutenir la création d’un centre social de jeunesse en Chine. «Notre maison» (desiree house), situé à Wuhan en chine, est le premier lieu d’activités alternatives inspiré des centres autogérés européens et des squats. Le centre a pu démarrer ses activités le 24 novembre.

Premiers pas vers une autre façon de vivre ensemble

On ne vient pas seulement dans cette maison pour s’opposer à une culture ou s’opposer à nous-mêmes, mais aussi pour expérimenter des alternatives de vie. Là où nous vivons, l’esclavage des injustices est omniprésent et est maintenu par un réseau solide ; dans les familles, les écoles, au travail, dans la rue, etc.

Les gens qui subissent la double répression du Totalitarisme et de l’Idéologie économique, interprètent le monde de la même manière et dans un cercle vicieux en reproduisent les mécanismes. Ici comme ailleurs, la volonté de liberté n’a jamais été respectée.


«Notre maison» est une expérience et un défi

C’est également pour nous, une expérience sociale qui se base sur le principe de «démocratie directe anarchiste». À travers ce projet, nous souhaitons ouvrir la possibilité d’une vie autre que celle imposée par le modèle traditionnel conservateur ou par les valeurs de la société moderne. Cette possibilité est souvent massacrée dans notre société profondément hiérarchisée.

Le plus important n’est pas de provoquer tout de suite une révolution, mais d’établir de nouvelles relations entre les gens : habituons-nous aux discussions et à l’autogestion sans hiérarchie. L’égalité entre tous les participants n’est pas chose facile dans notre société, patriarcale depuis des siècles et des siècles. Dans «notre maison», nous n’avons pas de leader ni de porte-parole, dans cette phase de démarrage chacun s’exprime et s’explique pour soi.

Nous essayons de sortir des cases de nos ruches, d’avoir des réflexions sur nous-mêmes et de découvrir des activités alternatives. Espérons que ce premier pas inspirera de nouvelles idées et que d’autres lieux seront créés ailleurs en Chine.

Jusqu’à présent, les activités que nous planifions sont :
— Une librairie alternative pour une autre information ;
— Des conférences et discussions sur divers thèmes de société ;
— Un local de répétition gratuit ;
— Mise à disposition d’un atelier d’art ;
— Des échanges de savoirs sur la musique et le dessin ;
— De petites expositions ;
— Un petit cinéma pour films indépendants ;
— Des petits concerts acoustiques ou électrifiés si la situation permet ;
— Un espace d’hébergement pour évadés de famille, travelers, groupes en tournée ;
— Des soirées ;
— Un atelier médias pour l’organisation et la diffusion d’informations alternatives.

Un grand merci à tous les gens de Lausanne ! J’espère que nous pourrons rester en contact et partager plus d’expériences.

http://www.douban.com/people/desireeyac/notes
http://a-desiree-social-center-wuhan.noblogs.org/

Collectif «desiree house», le 22 octobre 2008 à Wuhan, Chine
T’Okup no 77, février 2009.


Publié dans Camarades

Commenter cet article