Va savoir, Charles !

Publié le par la Rédaction

Répression

Les mécanismes de contrôle et de répression que l’État français met en œuvre dans sa guerre contre tout mouvement qui s’oppose radicalement à ses politiques, se sont amplifiés et durcis. Qui s’en étonnerait ? Les capitalistes savent que c’est à ce prix que leur impérialisme sera préservé. Pasqua l’énonçait déjà très clairement dans les années 80 : «Il faut tout mettre en oeuvre pour lutter contre le terrorisme !» Tous les chefs ne disent rien d’autre, retournant, en menaces sur les peuples apeurés, la violence-même de l’exploitation et de la domination qu’ils imposent et défendent. Toutes les lois «anti-terroristes», largement inspirées de la politique des États-Unis, sur son territoire et dans le monde, relèvent de cette idéologie, de cette mise en scène et de ce brouillage sécuritaire.

Ils sont nombreux, aujourd’hui, celles et ceux qui paient, face à l’État, face à la justice, face à la police, cette logique. Combien de ministères (intérieur, éducation, immigration, environnement, travail, affaires sociales…) ont des opérations, des procès en cours, partout sur le territoire, contre des individus, des groupes, des mouvances (!)… dont la fameuse «mouvance anarcho-autonome», mouvance créée par l’État français et cible privilégiée de l’acharnement d’une ministre. Ce n’est pas nouveau. En temps de crise, le pouvoir ne manque jamais de fabriquer, à moindres frais, et d’agiter, avec des médias complices, ce genre d’épouvantails. La bonne vieille peur, qui aveugle et paralyse.

Résistance !

Sabotages, désobéissances, résistances… Si quelques coups d’éclats individuels, en regard de certains contextes très particuliers, ne sont pas forcément à exclure, il s’agit bien et d’abord, de construire collectivement les résistances nécessaires et les perspectives de changement. À ce titre, pour la CNT, les réseaux (RESF, RUSF en sont des exemples) et le syndicalisme d’action directe doivent constituer les bases de l’action collective dans une lutte de classes que les ennemis des travailleurs mènent, eux, en complète cohésion, et sans répit.

Rejoins vite le syndicat !

Le XXIe siècle sera au syndicalisme
(anarchosyndicalisme et syndicaliste révolutionnaire)
ou ne sera pas !

Le Chat du neuf trois no 12, avril-mai 2009
Bulletin de la CNT éducation des Hauts-de-Seine.
POUR CONTACTER LA CNT DANS LE JURA

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article