Comment accomoder le poulet : deux recettes

Publié le par la Rédaction

Recette du Poulet infiltré sauce escampette

Ingrédients

- Une boîte d’œufs premier prix (selon le nombre de poulets chassés),
- De la peinture rouge (type vinylique pour une meilleure adhérence),
- De l’huile de friture,
- Des seringues (pas trop petites),
- Colle type superglue, pour céramique ou scotch cable,
- Un tablier,
- Un couteau,
- Un sac poubelle,
- Un ou plusieurs poulets infiltrés.

Préparation

Mettre le tablier. Préparer le sac poubelle pour les vidages. Gratter délicatement avec un couteau pointu le dessus de l’œuf afin de pouvoir faire un trou avec la seringue. Souffler doucement de l’air avec la seringue en la retirant régulièrement pour ne pas faire éclater l’œuf et ainsi permettre au blanc de sortir (attention au jet). Inutile de vider l’œuf complètement.

Fluidifier la peinture avec l’huile de friture. Remplir les seringues de la mixture et l’injecter dans les œufs vidés en faisant attention à assurer la sortie d’air. Plusieurs contenus de seringues sont nécessaires pour chaque œuf.

Essuyer les œufs remplis et ajouter un point de colle ou un morceau de scotch sur le trou.

En manif ou en occcupation, repérer les poulets infiltrés et utiliser la force de groupe pour permettre l’application de l’œuf dans le dos dudit poulet.

Précautions d’usage
- Beaucoup de patience,
- Attention aux taches,
- Force de groupe obligatoire, ne surtout pas colorer le poulet de manière isolée ou sans l’aide des parents (ou des ami-e-s),
- Se cacher après l’utilisation de la recette car le poulet infiltré est susceptible.

Astuces
- Récupérer de l’huile de friture dans les kebabs (en général en fin de semaine, avant le passage du camion pour le reconditionnement) et la filtrer (avec un bout de tissu) pour éviter les frites dans la seringue.
- Faire comprendre au poulet qu’il n’est plus le bienvenu.

Recette libre de modifications et d’améliorations.

Indymedia Grenoble, 25 mars 2009.


Recette Poulet : «T’es pas vu, mais ça pue»

La recette «Escampette» est efficace en cas d’imprévu, mais quel boulot !

Il y a aussi plus simple.

Recette pour les paresseux, dont je suis, un peu prévoyants.

- Se procurer des œufs de poulets atomiques, de préférence plus vendables : on les trouve aisément dans les poubelles de supermarché (c’est gratos),
- Percer chaque œuf avec la plus fine aiguille possible, de façon à atteindre le blanc,
- Laisser mûrir quelques semaines au soleil,
- Avant de «servir», faire cuire 30 secondes [c’est la sécurité ultime : 10 secondes suffisent] à l’eau bouillante en se bouchant le nez (cela rend l’œuf pourri étanche et moins cassant),
- Lancer non pas à bras tendu (peu efficace pour une longue distance, grosse fatigue, et pas discret), mais en bras déroulé : avec un peu d’entraînement, on atteint cinquante mètres sans problème.

C’est la recette Poulet «T’es pas vu, mais ça pue».

La recette «Escampette» est néanmoins recommandée en cas d’urgence.

Indymedia Toulouse, 28 mars 2009.

Publié dans Fichages et flicages

Commenter cet article