Luttes de classes en Chine

Publié le par la Rédaction

Lu dans Libé : « Le gouvernement central a reconnu que le nombre de conflits sociaux est passé de 58.000 en 2003 à 74.000 en 2004. » (19 janvier 2006.) « Des “petits” Tiananmen ne cessent de se produire et de se reproduire de nos jours. Les officiels les appellent “incidents de masse”. L’attitude des autorités consiste à étouffer ces mouvements par des moyens “doux”, ou “durs” si nécessaire, auquel cas l’Armée peut être mobilisée pour réprimer. La récente répression armée dont ont été victimes les villageois de Dongzhou, dans la province de Guangdong, en est une tragique illustration. Le nombre croissant des outrages aux droits des personnes commis par les autorités provoque une multiplication des réactions de défense chez les gens. L’an dernier, plus de 80.000 incidents de ce genre, impliquant des dizaines, des centaines ou des milliers de personnes, ont eu lieu. C’est un toutes les cinq minutes. » (Bao Tong, 2 juin 2006.)
« La Chine a connu l’an passé 50.000 conflits ou manifestations dus à des problèmes environnementaux, soit 136 en moyenne chaque jour, indiquait un officiel le mois dernier. Le ministre de la Protection de l’environnement, Zhou Shengxian, estime que ces conflits dus à la pollution progressent de 30 % par an. » (6 juin 2006.)

Publié dans Internationalisme

Commenter cet article