Génération pirate

Publié le par la Rédaction

Nous sommes cette génération qui a grandi avec les nouvelles technologies.

Hip-hop, chanson française, métal ou tecktonik dans les oreilles c’est vrai que nous marchons souvent seuls…

On nous dit paresseux et individualistes, mais nous ne connaissons pas autre chose. Nos études nous prennent toutes nos journées et toute notre énergie.

Autour de nous les choses ne sont pas très réjouissantes. Expulsions d’amis sans-papiers, difficultés de nos parents à s’en sortir, misère affective, culture de l’apparence… Mais les choses n’ont jamais été «insupportables». Pour qu’on ne pète pas les plombs, on nous abrutit, on détourne notre attention avec des nouveaux centres d’intérêts (la mode, les drogues, l’argent par exemple).

Pourtant péter les plombs serait justifié. Pour faire en sorte que cette société soit à cours de fusible et ne redémarre pas sur les mêmes bases.

Et puis, le sort qui était jusque là réservé aux jeunes de quartier a soudain explosé à la figure de tous les jeunes. 2005, 2006, 2007, 2008, nos manifestations étudiantes, lycéennes, contre la précarité ou pour défendre ce à quoi nous tenons ont été attaquées, gazées, réprimées.

Des amis ont été matraqués au sol, d’autres ont connus la garde à vue et même la prison pour les moins chanceux. Et plus nous crions plus ils frappent fort. Car ils croient qu’ainsi on fermera notre gueule.

Nous savons, depuis les derniers mouvements sociaux (LRU, CPE, anti-Fillon ou Darcos) que nous ne sommes plus seuls. Tous les types de jeunes, de tous les quartiers, de toutes les filières et de toutes les classes sociales s’unissent aujourd’hui contre la répression, contre la peur de l’avenir et contre une vie de merde. Nous savons qu’il ne sert à rien d’attendre que la situation empire pour agir. Savoir que nos enfants auront une vie meilleure que la nôtre suffit à nous encourager et à nous pousser dans la rue.

Nous savons aussi que pour façonner le monde à notre envie il nous faudra des années ou des générations. L’idée ne nous fait pas peur. Nous savons que nous avons le pouvoir de changer les choses. Et que nous voulons les changer.

Nous sommes la GÉNÉRATION PIRATE. Celle qui saborde ce monde avec rage et courage. Celle qui défie les tempêtes, amoureuse et sauvage.

Génération pirate no 1, hiver 2009.



Publié dans Agitation

Commenter cet article