Grève interprofessionnelle du 19 mars dans le Jura

Publié le par la Rédaction


Le syndicat CNT du Jura appelle à participer à la grève interprofessionnelle et aux manifestations prévues jeudi 19 mars dans le département :
À Dole, 10h avenue de Lahr ;
À saintClaude, 10h devant la sous-préfecture ;
À Lons-le-Saunier, 14h30 place de la Liberté.
Le tract suivant sera diffusé à cette occasion :


En Guadeloupe comme partout…
LA GRÈVE GÉNÉRALE PAIE !

Cela fait une bonne trentaine d’années que, de grèves éparpillées, secteur après secteur, entreprise par entreprise, journée après journée, nous perdons les luttes. Trente ans de recul social.

Avec le succès de la grève générale en Guadeloupe,
c’est le camp des travailleurs qui retrouve enfin
le goût de l’offensive … et de la victoire !

Certes l’accord reste fragile. Certes ce n’est que 200 euros sur les bas salaires. Mais la victoire est réelle. Le LKP n’a jamais cédé. Il montre ainsi que le rapport de force est possible face au patronat et à l’État.

Cette lutte est exemplaire.

Les sirènes médiatiques ont tenté l’explication ethnique, la criminalisation de la violence. Personne n’est dupe ! Il n’en est rien. En Guadeloupe c’est le camp des exploités qui s’est battu.

Ils se sont battus avec la seule arme
dont disposent les travailleurs :
LA GRÈVE GÉNÉRALE !

Nos camarades prouvent qu’avec la solidarité, l’unité, la détermination, celles et ceux qui luttent sont capables de tenir 45 jours pour diviser le patronat et obtenir les revendications du premier jour, sans rien lâcher !

La journée du 29 janvier a montré que la mobilisation est possible ! Alors qu’attendons-nous ? Et surtout avons-nous le choix ? Face aux attaques libérales, face à la «crise» qui va frapper tous les travailleurs, face à la mollesse de certaines directions syndicales, c’est à la base que nous devons décider et construire la grève générale reconductible !


C’est donc dès aujourd’hui que notre résistance doit prendre corps :
Participons ensemble aux assemblées générales,
Mobilisons-nous dans les manifestations,
Reprenons la parole sur nos lieux de travail,
Activons les solidarités,
Alimentons nos caisses de grève,
Occupons nos entreprises,
Bloquons l’économie,
Organisons-nous…
Seule la lutte paie !

Ne laissons pas la lutte des classes en Outre-Mer ! Cessons d’attendre le pire ! Retrouvons-nous ensemble dès maintenant dans le combat pour l’égalité sociale !

Les richesses sé tan nou !
Les richesses a pa ta yo !
NOUS N’AURONS QUE CE QUE NOUS PRENDRONS !


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article