Guadeloupe : La mairie de Sainte-Rose "envahie"

Publié le par la Rédaction


Des gendarmes mobiles étaient dépêchés par hélicopères jeudi matin à Sainte-Rose pour déloger le groupe qui a «envahi» la mairie de cette commune guadeloupéenne durant la nuit, a-t-on appris auprès du sous-préfet de permanence Stéphane Grauvogel.

À 1h20 du matin, «des jeunes s’en sont pris à la mairie», a-t-il déclaré à l
Associated Press, en précisant que lhôtel de ville était habituellement vide durant la nuit. «On est en train denvoyer des gendarmes mobiles par hélicoptères» car la route daccès à Sainte-Rose est «encombrée de restes de barrages».

Depuis 22h, plusieurs incidents ont été signalés et 33 personnes ont été interpellées dans l
île, a rapporté le sous-préfet.

Des gendarmes ont essuyé des tirs d
arme de chasse au Gosier.

Des barrages routiers ont été érigés et enflammés dans une dizaine de communes, notamment à Saint-Claude, Pointe-Noire et Sainte-Rose.

Au moins cinq établissements ont été la cible d
incendies ou de tentatives dincendie : une concession automobile à Baie-Mahault, deux commerces à Pointe-à-Pitre, un restaurant à Saint-Claude et un autre à Sainte-Anne.

Parmi les personnes interpellées figurent un individu armé interpellé à Gourbeyre, près de Basse-Terre, quatre jeunes cagoulés interpellés à Saint-Claude et 21 individus interpellés pour des incendies à Pointe-à-Pitre, a précisé Stéphane Grauvogel.

Presse bourgeoise :
AP, 19 février 2009 (9h43).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article