Deux milliers de manifestantEs à Paris pour la libération des inculpéEs

Publié le par la Rédaction



Arrestations fin de manif antiterrorisme (Paris)

Suite à un controle d’ID + arrestation d’un camarade sans pap’ en fin de manif à Denfert-Rochereau, des copains-ines auraient essayé de le sauver des keufs, gros gazage + interpellations, pas plus de nouvelles pour l’instant, faites tourner si adresse de comico…
Indymédia Nantes, 31 janvier 2009 (18h28).

Suite à la manif qui suivait devant le CRA de Vincennes, au moins trois arrestations après une charge policière (plus peut-être d’autres à la gare de Joinville).

Arrestations à Denfert «confirmées» sur France-un-faux.
(20h25)




1200 personnes manifestent leur soutien à Julien Coupat

Au lendemain de lannonce, par la cour dappel de Paris, du maintien en détention provisoire de Julien Coupat, plus dun millier de personnes ont défilé à Paris pour dénoncer lattitude de la justice française. Julien Coupat est soupçonné davoir saboté des lignes SNCF.

Plus d
un millier de personnes ont manifesté samedi après-midi à Paris pour les mis en examen dans lenquête sur les dégradations contre des lignes TGV, dont Julien Coupat, le seul encore en détention.

Partis vers 15h00 du jardin du Luxembourg (VIe arrondissement), les manifestants, au nombre de 1200 selon la préfecture de police, ont scandé des slogans tels que «police partout, justice nulle part !», «libérez Coupat, enfermez (la ministre de l
Intérieur Michèle) Alliot-Marie !» ou «cest l’État les terroristes !»

Beaucoup d
entre eux portaient des masques blancs avec linscription «terroriste».

Des incidents ont eu lieu lorsque le cortège est passé à proximité de la prison de la Santé (XIIIe arrondissement), où est détenu Julien Coupat, soupçonné d
être le chef du groupe à lorigine des dégradations contre des lignes TGV et incarcéré depuis le 15 novembre.

Des tirs de feu d
artifice à lhorizontale, des jets de projectiles et de fumigènes ont visé les CRS, qui maintenaient un important cordon, avec grilles et canon à eau, pour empêcher les manifestants de sapprocher de la prison.

«Ne nous laissons pas terroriser par l
’État», proclamait une banderole de la Fédération anarchiste. «L’État français prend des boucs émissaires et comme par hasard cest le mouvement libertaire anarchiste qui est visé», a déclaré Hugues Lenoir, de la Fédération anarchiste.

Le cortège est arrivé sans autre incident vers 17h30 place Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement), lieu prévu pour la dispersion.

Vendredi, la cour d
appel de Paris avait rejeté une nouvelle fois la demande de remise en liberté de Julien Coupat, en détention préventive depuis le 15 novembre.

Presse bourgeoise :
L’Express, 31 janvier 2009 (17h57).

Commenter cet article

Scalp-Reflex 01/02/2009 16:33

En attendant les nouvelles des potes... une petite vidéo qu'on a fait avec nos doigts boudinés
TERRORISTES ? NOUS LE SOMMES TOUS !L'affaire de Tarnac a montré que les médias pouvaient faire passer ceux qui luttent et résistent pour de dangereux terroristes.C'est ce qui arrive tous les jours avec notre discours : jamais écouté, toujours déformé…Alors, toi aussi, tu veux devenir terroriste dans les médias ?Va sur : http://nopasaran.samizdat.net/videoautonomeSCALP-REFLEXscalpreflex@samizdat.net21ter, rue Voltaire 75011 Paris
Salut à tous et que déraille le train-train quotidien! Autonomie aujourd'hui!