Grèce : Actualités du mouvement social

Publié le par la Rédaction


Bref rapport sur la situation actuelle par un compagnon anarchiste grec.

Tout d'abord, on a des nouveaux conflits au centre d'Athènes (Kypseli) à cause de la décision de Kaklamanis (le maire d'Athènes) de couper 40-50 arbres pour construire un parking : photos
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_id=978935
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_id=979142
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_id=979034

Hier, les élèves ont manifesté contre la coupure des arbres et avec les habitants ont planté des nouveaux arbres.

Ce matin, les CRS ont reculé, mais en laissant leur place aux fascistes…

Pour l'instant, l'Etat favorise les replis communautaires et aggrave le contrôle social et policier. Rien de nouveaux sur ce point…

----

Les paysans sont, jusque là, dans la rue (toutes les grandes autoroutes sont encore bloquées). Ce matin le gouvernement a donné un délai de 48 heures aux paysans pour partir (si non Karamanlis va lancer ses CRS). Les syndicalistes veulent terminer les mobilisations, mais il y a des pressions pour la continuation de la lutte.

Bien évidemment, les paysans, après la défaite de 1996-97, éprouvent une vive contrariété contre les partis, mais on ne peut pas dire, comment va évoluer la mobilisation.

Il y a des tendances autonomes parmi eux (en Crète certains paysans arborent le drapeau noir mais je ne sais pas si cela veut dire que ce sont des anarchistes), mais je ne sais pas si c'est le cas dans la plupart des blocages (le parti communiste, traditionnellement, joue un rôle dans quelques régions).

Les paysans qui se trouvent dans la rue sont, plutôt, des jeunes paysans, endettés jusqu'au cou, qui n'ont pas d'autres ressources financières (il y en a d'autres qui travaillent pendant l'été dans le tourisme).

----

L'occupation du syndicat des travailleurs des médias (ESIEA http://katalipsiesiea.blogspot.com/) s’est terminée il y a quelques jours, mais les occupants ont transporté l'A.G. à l'occupation de la faculté de Media (EMME) et ils ont crée des groupes pour couvrir des manifestations (reporters, cameramen, etc) et faire des interventions contre les licenciements. Par exemple, je ne sais pas si vous le connaissez, mais le photoreporter qui avait pris cette célèbre photo (http://mutantjazs.blogspot.com/2008/12/blog-post_09.html) a été licencié le lendemain…

----

La commission grecque des émigrés a été occupée pendant cinq jours http://www.gcr.gr/default.asp?pid=1&la=2
pour exprimer sa solidarité et pour exiger que l’État de donner l'asile aux émigrés.

----

Avant-hier des médecins (ou des toubib si vous préférez…), des étudiants et des chômeurs ont occupé pendant quatre heures les caisses d'un hôpital (en Grèce si tu n'as pas d'assurance médicale tu es obliger de payer). Les réactions des patients et du personnel étaient très encourageantes. La première banderole dit «Faut pas payer, Faut pas payer» (Dario Fo … bien sûr :-) ) et la deuxième «Contre les lois de l'État et du capital, santé pour nos besoins».

http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_id=979123

---

Samedi prochain nouvelle manif pour Konstantina Kuneva.

---

Enfin, il y a entre nous une discussion (à propos d'un livre, *footprints in the snow*, qu'un compagnon avait publié un jour avant l'assassinat d'Alexis) sur les tendances sociales qui pre-existaient au mouvement de décembre.

Il est trop tôt pour faire un bilan et nous devons être vigilants.

Mais, rapidement, pour esquisser quelques points d'analyse, l'existence d'une tendance dans le mouvement anarchiste-autonome qui essayait de dépasser les séparations entre politique et social a contribué à la socialisation des pratiques et des idées anarchistes. Cette tendance a fait un travail organisationnel de base au niveau quotidien : au travail, au quartier, etc.

De plus, la lutte étudiante de 2006-07 et les tendances autonomes dans le mouvement ouvrier (des syndicats et des associations ouvrières non-institutionnelles) ont joué un rôle important (occupation de GSEE).

À bientôt,

Anarchasis
Actualité de l'Anarcho-syndicalisme, 29 janvier 2008.

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article