Journées anti-répression du 22 au 25 janvier à Nancy

Publié le par la Rédaction

Répression (N,F in Wikipedia.fr)
*  La répression pénale est l’acte de sanctionner des infractions.
*  En politique, la répression désigne le fait de réprimer et de prendre des mesures punitives vis à vis des attitudes contrevenant aux lois ou aux options dun pouvoir politique en place, empêchant la protestation ou un soulèvement collectif par la contrainte ou la violence.
*  Répression est un album du groupe Trust.

La répression, qu
elle soit policière ou pénale, est un ensemble de mesures/dispositifs mis en place par le pouvoir pour faire taire celles et ceux qui voudraient le contester. La répression sert à punir, mais aussi à dissuader par la peur toute tentative de remise en question de ce pouvoir. Lomniprésence du discours sur l’insécurité de Sarkozy ne fait que renforcer ces dispositifs et leur banalisation.

—  Depuis 2001, mise en place dun nombre impressionnant de lois sécuritaires : Lois Perben II, Loi sur la Sécurité Interieure, Loi sur la Sécurité Quotidienne, lois antiterroristes…
—  Usage banalisé darmes par la police (Taser, Flashball…).
—  Le fichier EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale), se propose de ficher la population selon ses activités politiques, sa sexualité, ses origines sociales et culturelles ou encore sa religion.
—  Rafle de sans-papiers : quota fixé à 26.000 expulsions en 2008, ouverture de nouveaux Centres de rétention, etc.
—  Impunité des flics assassins coupables de bavures.
—  Dispersions régulières des manifs à coup de gaz lacrymogènes.
—  Couvre-feu en banlieue.
—  Vidéosurveillance à tous les coins de rue.
—  Allongement de la durée de garde à vue jusque 6 jours.
—  Bouclage policier des quartiers populaires.
—  560.000 fichages ADN depuis 2003.
—  Tabassage de jeunes par les forces de lordre lors des dernières manifestations lycéennes.
—  Accusation dassociation de malfaiteurs à visée terroriste pour deux jeunes qui transportaient des fumigènes en janvier 2008.
—  Intervention policières musclées dans les écoles primaires, collèges et lycées (rafles de sans papiers, recherche de cannabis, etc.).
—  Biométrie.
—  3000 jeunes de 13 à 18 ans séjournent chaque année en prison.
—  Lois anti-jeunes visant à empêcher les rassemblements notamment dans les halls dimmeubles.
—  Chasse aux pauvres avec le délit de «mendicité agressive».
—  Campagne médiatique sur la «mouvance anarcho-autonome dultragauche» permettant la surveillance intensive de personnes sans autres motifs que leurs opinions politiques.
—  Peine plancher : peines de prison ferme automatiques pour tous les délits mineurs en cas de récidive.
—  Ouverture de sept Établissements pénitenciaires pour mineurs depuis 2007.
—  Surpopulation carcérale : jusquà trois détenus pour une place dans certaines prisons.
—  Nettoyage au Karsher.
—  Augmentation de 42% des condamnations pour «outrage et rébellion» en 10 ans.
—  Licenciements de syndicalistes pour avoir fait grève.
—  Promotion de la délation et création des «citoyens-relais».
—  Criminalisation des prostituées avec la création du délit de «racolage passif».
—  Utilisation des lois anti-terroristes pour poursuivre des militants politiques sans aucune preuve.

Nous vous invitons quelques jours pour se rencontrer, s
informer, échanger, réfléchir et sorganiser sur ce thème.




Programme des journées anti-répression

Mercredi 21 janvier
18h30 : Projection-débat autour du film Résister nest pas un crime de M.-F. Collard, J. Laffont et F. Bellali (1h30) organisée par le Comité de soutien aux inculpé-e-s de Tarnac (Fac de lettres, amphi 52)

Jeudi 22 janvier
18h00 : Projections de courts-métrages sur la répression
21h00 : Concerts de soutien avec Edwige, Morve, Avorton congénital, Menopose, Rosapark, D.E.C.

Vendredi 23 janvier
18h00 : Manifestation contre la répression et la criminalisation des mouvements sociaux, place Stanislas
20h00 : Apéro dinatoire organisé par le Comité nancéen de soutien aux inculpé-e-s de Tarnac ; concert de la Chorale des Sans Nom
21h00 : Les Monologues du Vagin, pièce de théâtre basée sur des témoignages de femmes, à propos de leur corps et de leur sexualité

Samedi 24 janvier
17h00 : Atelier de self-defense juridique : connaître les lois, nos droits, et comment réagir face à la police et face à la justice
21h00 : Concerts de soutien avec Le Nouveau Détective, Strong as Ten Casko-Bol, La place du mort

Dimanche 25 janvier
15h00 : Table ronde de discussions, lectures de textes, partages dexpériences
19h00 : Restaurant végétarien
21h00 : Petits et grands spectacles (jonglages, musiques, jeux, etc.), suivis dune boum

Infos pratiques
Il y aura de quoi boire et manger tout au long des activités. Toutes les activités sont à prix libre (tu donnes ce que tu veux/peux) et les concerts sont à un prix conseillé de 4 euros. Largent sera reversé au Comité de soutien aux inculpé-e-s de Tarnac. Sauf indication contraire, les actions auront lieu au :
CabaRé pression
5 impasse du Caveau, Nancy

Par courriel, 20 janvier 2009.

Quand ils sont venus rafler les sans-papiers, je n’ai rien dit, j’avais des papiers. Quand ils ont imposé le couvre-feu aux banlieusards, je n’ai rien dit, je vivais au centre-ville. Quand ils ont enfermé les «anarcho-autonomes», je n’ai rien dit, je ne faisais pas de politique. Quand ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester.


Commenter cet article