Répression antisociale à la librairie Camponovo de Besançon

Publié le par la Rédaction

Camponovo Besançon : Trois licenciements pour faute grave

La directrice âgée de 58 ans et deux libraires sont licenciés après le mouvement de grève du mois de décembre.

Les faits sont révélés dans l’édition de l’Est Républicain du jour. Trois salariés de Camponovo vont être licenciés pour faute grave. Le 20 décembre dernier, la majorité du personnel avait débrayé pour réclamer que la prime de Noël de 300 euros soit toujours payée en salaire et non pas en chèques cadeaux.

Suite à cette affaire, la directrice, deux  libraires des rayons BD et «Vie pratique» ont été licenciés. Le cas de quatre autres salariés devrait prochainement être examiné.

Interrogé par le journal, Jean-Jacques Shaer, le directeur général de Camponovo s’exprime : «Il ne faut pas dire que nos salariés sont mal payés car nos salaires sont 25% supérieurs à la moyenne nationale. […] Ce mouvement a fait peur à nos banquiers.»

Camponovo a plusieurs projets avec l’installation de l’enseigne à Châteaufarine au printemps et le rachat d’une librairie à Vesoul.

Presse bourgeoise :
maCommune.info, 8 janvier 2009.


Pétition de soutien aux employés de Camponovo

Depuis samedi, une pétition de soutien aux employés menacés de licenciement est en circulation.

Ce sont nos confrères de l’Est Républicain qui rapportent l’information dans leur édition du mardi 13 janvier. Une pétition a été lancée par des clients en soutien aux salariés menacés de licenciement par la librairie suite à leur mouvement de grève du samedi 20 décembre 2008.

Depuis samedi, plusieurs centaines de signatures auraient déjà été récoltées. Une pétition circule également sur Internet. Pour rappel, les salariés menacés de licenciement avaient protesté contre la transformation de leur prime de Noël en chèques cadeaux.

M. Schaer, président de Camponovo n’a pour l’instant, pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Presse bourgeoise :
maCommune.info, 13 janvier 2009.


Soutien de la clientèle au personnel de Camponovo
Client(e) de Camponovo, je demande à la direction de l’entreprise de revenir sur les sanctions et licenciements envisagés et de permettre ainsi au personnel de continuer à nous accueillir avec son professionnalisme et sa compétence reconnue.


Librairie Camponovo - 50 Grande Rue, 25000 Besançon
03 81 65 07 70 - info@camponovo.fr

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article