Violences policières et répression à Nanterre

Publié le par la Rédaction


La fédération CNT des travailleurs de l’éducation (CNT FTE) condamne les interventions policières au lycée Joliot-Curie de Nanterre.

Suite aux mouvements lycéens du mois de décembre, la proviseure a convoqué un conseil de discipline qui s’est révélé houleux. Trois élèves sont mis en examen suite à sa plainte. Ils sont accusés d’avoir proféré des menaces.

Pour protester, les élèves ont décidé de se mobiliser :
 -  Le lundi 5 janvier, la police est intervenue à l’entrée et dans l’établissement, et a arrêté des élèves en les menottant.
 -  Le mardi 6 janvier au matin, une chaîne humaine a été organisée. Elle a été brisée par la police. Un enseignant a été blessé (trois jours d’ITT), d’autres personnels et élèves ont été malmenés.
 -  Le mercredi 7 janvier, l’occupation du lycée a été votée par les élèves.

La CNT FTE est solidaire des lycéens et personnels de Joliot-Curie qui condamnent les violences policières. Elle demande le retrait de la plainte et l’arrêt des poursuites judiciaires, ainsi que des interventions policières dans les établissements scolaires. Elle exige l’arrêt de la répression envers tous les acteurs des mouvements sociaux.

CNT FTE, 7 janvier 2009.

Publié dans Éducation

Commenter cet article