Brèves du désordre dans le Rhône

Publié le par la Rédaction

Vaulx-en-Velin :
Des enfants saccagent un espace vente immobilier


Le plus jeune a 8 ans, le plus vieux a 14 ans. Leur bande, composée de cinq jeunes de Vaulx-en-Velin, a été interpellée en début de semaine, après le saccage d’un espace-vente immobilier, à l’angle Lakanal/Lavoisier, à la frontière des quartiers de Vaulx-Village et de la Grappinière. Auditionnés, le plus âgé et un enfant de 12 ans ont assumé les faits et les ont expliqués. Vendredi soir, passant devant le bungalow vantant les mérites d’un programme en cours de 56 appartements, ils se sont lancé des défis, ont jeté des pierres dans la vitrine, puis sont revenus samedi pour «terminer le travail» à coup de barre de fer. Ils ont été convoqués à comparaître en Maison de Justice pour un rappel à l’ordre et une obligation de rembourser les dégâts.


Saint-Pierre-de-Chandieu :
Drôle de fin de nuit pour deux fêtardes


Samedi, vers 10 heures, deux fêtardes de 21 et 25 ans, croisent route de Givors à Saint-Pierre-de-Chandieu un véhicule de patrouille de la gendarmerie. Elles rentrent alors en crise d’hystérie et se mettent à adresser des doigts d’honneur à l’encontre des militaires. Ces derniers les ont suivies pour les interpeller à l’intérieur du magasin Casino de la commune, non sans avoir dû essayer une tentative de rébellion. La conductrice, qui n’avait pas déssoulé de sa nuit de libation, avait un taux d’alcoolémie d’1,86 g d’alcool par litre de sang après contrôle. Elle a été condamnée lundi en comparution immédiate à six mois de prison avec sursis, 500 euros d’amende, et l’annulation de son permis qui était déjà suspendu. Sa passagère a été convoquée à comparaître à la Maison de Justice de Bron le 10 février.


Meyzieu :
Il fabriquait des engins incendiaires


Dimanche soir vers 22h45, un jeune homme de Meyzieu a été surpris alors qu’il était en train de fabriquer deux engins incendiaires. Il se trouvait chemin du Pommier et était occupé à manipuler une bouteille d’essence et une bouteille d’acide chlorhydrique quand il a été surpris par la police. Laissé libre à l’issue de la garde à vue, il sera jugé en septembre pour détention d’objets explosifs.

Presse policière-bourgeoise :
Le Progrès (édition du Rhône), 7 janvier 2009.

Publié dans Agitation

Commenter cet article