Solidarité avec les mutins de la prison sociale

Publié le par la Rédaction


Mercredi 31 décembre c’était presque ça dans le ciel au dessus de la prison de Valence. Trois fusées tirées et deux bombes propulsées dans le ciel et des milliers de pétards mitraillettes et des mamouths lancés par dessus le mur et les prisonniers crient pour montrer qu’ils sont toujours vivants. C’était fantastique cette solidarité par des inconnus et des amis des familles. Et quelles belles images sans aucun flic en vue. L’insurrection se répand sans chef ni directive.

Solidarité aux mutins de la prison sociale (du quartier du Plan) qui ont osé braver l’ordre de la raie publique.

Oui, mais ça branle dans le manche. Des millions de camarades ont déjà entonné un autre compte à rebours qui n’est pas celui d’une année nouvelle mais de la fin d’un monde. Alors meilleurs vœux.

Le Laboratoire, 1er janvier 2009.

Commenter cet article