Dole : cinq mois ferme pour un pull volé

Publié le par la Rédaction

«Il suffit de lire le casier judiciaire de cet homme pour connaître la géographie.» Le représentant du ministère public ironise. Alexandru Barbu, 19 ans, sans domicile fixe, pleure parce qu’il repart en prison. Ce jeune Roumain arrivé en France il y a deux ans, comparaissait hier devant le tribunal d’instance de Dole pour vol en réunion en récidive. C’était le 12 décembre dernier au magasin Intersport de Dole où selon le procès-verbal, il aurait aidé une jeune femme qu’il avait rencontrée quelque temps plus tôt à dérober un pull d’une valeur marchande de 45 euros. «Vous vous êtes fait prendre car l’aimant dont vous vous servez pour faire sauter l’antivol n’a pas fonctionné», déclare le président. «Visiblement vous êtes un spécialiste de la chose», ajoute-t-il en citant les motifs des précédentes interpellations qui s’étalent sur plusieurs pages. Vol à l’étalage, vol en réunion, recel… Ici et là, dans le sud de la France, le Nord et plus loin encore. «Ce n’est qu’une partie de la réalité, assure le représentant du ministère public, car avec l’aimant, il a pu ne pas se faire prendre. Il va de ville en ville. Certains font le tour de France en vélo. Lui, il le fait en volant. C’est son mode de vie. Il est convoqué devant le tribunal de Mâcon le 13 février 2009. C’est la preuve qu’il ne va pas changer.» Visiblement, le juge lui donne raison et prononce une peine en conformité avec les réquisitions. 10 mois dont cinq ferme.

Presse policière-bourgeoise :
Le Progrès (édition du Jura), 20 décembre 2008.

Commenter cet article