Dernières nouvelles de la Grèce insurgée

Publié le par la Rédaction

Les bureaucrates attaquent l’occupation de la Confédération des Travailleurs mais sont repoussés ; un autre bus de la police anti-émeute brûlé ; une émeute éclate à Patras

19h19 — Les gens qui ont occupé le siège de NET, la chaîne télévisée nationale, ont répondu aux calomnies du gouvernement ici. Un autre bus de la police anti-émeute a été attaqué et a brûlé. Ouverture des assemblées générales dès maintenant à l’Université d’Économie d’Athènes, occupée, et dans l’immeuble de la Confédération Générale des Travailleurs de Grèce, également occupé. Des choses se préparent pour demain, quand la manifestation étudiante massive se tiendra à Athènes…


17h50 — 50 bureaucrates sont arrivés sur le bâtiment des travailleurs insurgés. Ils sont venus avec quelques gorilles mais disparurent à la vue des renforts anarchistes arrivés de l’Université d’Économie et chantant des hymnes de solidarité.

À Patras, l’avocat du flic assassin, depuis peu  propriétaire du club de foot local, tient une conférence de presse dans le stade de foot de Pampeloponisiako. Environ 500 personnes se sont groupées dehors ; elles ont mis le feu à des barrières et ont dressé des barricades. Les flics balancent les premières grenades de gaz lacrymogène.

À suivre.

Émeutes & Amour, 17 décembre 2008
Nouvelles de l’insurrection qui vient en Grèce.

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article