Grèce : Police assassine et peuple en révolte

Publié le par la Rédaction


Soutien à ESE - Eleftheriaki Sindikalistiki Enosi (Union syndicaliste libertaire)

La CNT-FTE souhaite exprimer son soutien à ESE, aux étudiants, à la jeunesse et aux travailleurs de Grèce ; à tous ceux qui luttent contre l’exploitation et la misère, parfois au péril de leur vie, comme les morts d’Alexandros Grigoropoulos, Toni Onoua, Mohamed Asraf et Maria Koulouri le prouvent.

Nous, travailleurs de l’éducation, savons qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura jamais de paix des classes tant que les exploiteurs capitalistes existeront.

Les pitoyables tentatives des États soi-disant démocratiques de museler nos colères et nos révoltes légitimes sont faites de violence, de vols, de répression, d’emprisonnements et de meurtres parce que c’est la nature même de ces États qui s’y exprime.

Que cessent les assassinats, que les peuples puissent enfin s’inventer sans domination ni exploitation ; et que les chiens de garde du Capital flétrissent et se fanent dans leurs uniformes ensanglantés.


«On parle toujours de la violence du fleuve qui déborde ses berges, jamais de la violence des berges qui enserrent le fleuve.» — Bertolt Brecht.

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article