Non à l'endoctrinement militaire à l'école !

Publié le par la Rédaction


Nous avons reçu dans nos écoles une proposition de partenariat avec l’armée…

Refusons l’endoctrinement militaire à l’école !

Cette année encore l’armée et le ministère de l’éducation se sont associés pour encourager les enfants des écoles primaires à faire des dessins à envoyer à «près de 13.000 soldats français [qui] sont actuellement engagés dans les opérations extérieures pour la restauration ou le maintien de la paix» !! Rappelons en quelques mots ce que signifie «opérations pour la restauration ou le maintien de la paix» dans la bouche des militaires français : soutien au régime génocidaire au Rwanda, puis rapatriement de principaux responsables et enfin propagation des thèses négationnistes ; soutien de nombreuses dictatures en Afrique (le général Eyadéma assassin du président Olympus au Togo, Blaise Compraoré assassin de Thomas Sankara au Burkina Fasso, Lansana Conté en Guinée, Sassou N’Guesso au Congo…) ; encadrement d’élections truquées au Tchad en 1996 ; tir à balles réelles sur des manifestants (au Togo le 24 avril 2005 ; en Côte d’Ivoire le 9 novembre 2004, bilan : 57 morts).

Les armées sont le lieu de préparation des prochains génocides et crimes contre l’humanité. Le métier d’un militaire c’est avant tout tuer, comme il l’a été tragiquement rappelé à la population de Carcassonne cette année.

Nous syndiqué-es à la CNT Éducation 34, dénonçons cette initiative et appelons à son boycott. Plus généralement, nous dénonçons l’ensemble des partenariats et des protocoles Armée / Éducation nationale comme celui signé en 1982 par le gouvernement socialiste de l’époque (Hernu/Savary).

L’éducation a pour nous vocation à faire des enfants des individus autonomes qui comprennent et peuvent agir sur leur milieu, qui développent curiosité, intelligence, sensibilité, savoir et esprit critique. L’armée et son éducation à la soumission, la servilité, l’obéissance et la hiérarchie sont à l’exact opposé des valeurs d’une éducation épanouissante et émancipatrice que nous défendons.

À travers l’éducation nationale de nos enfants, l’État tente de fabriquer des petits soldats prêts à lui obéir et servir ses intérêts. De la mythique école de la IIIe République qui a élevé des générations dans la haine du «boche» et a grandement contribué à la boucherie de la guerre 14-18 jusqu’aux derniers partenariats école/armée/entreprise, la logique reste la même : refusons la.

Militaires, hors de nos écoles !
Armée, hors de nos vies !


Commenter cet article