Communiqué de la CGA concernant le "sommet de Vichy"

Publié le par la Rédaction

Les 3 et 4 novembre prochains, aura lieu le sommet européen dit de «l’intégration et l’asile» réunissant les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne sur l’initiative du sinistre ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale Hortefeux. Il s’agira en fait d’une réunion de plus dans le but de construire l’Europe forteresse, en attirant les étrangers jugés «utiles» et, dans le même temps, chassant, raflant et expulsant les autres. C’est l’immigration «choisie» de leur point de vue de gouvernants, l’immigration «jetable» du point de vue des concernés. Il suffit pour cela de se rendre compte que c’est exactement ce que font leurs amis patrons : quand un emploi leur rapporte de l’argent, ils exploitent, quand le citron est pressé, ils licencient.

Les gouvernants sont toujours friands de symboles. C’est pour cela qu’ils organisent cette réunion … à Vichy ! Malheureusement, les gouvernements européens n’utilisent pas que des symboles pour nous projeter quelques décennies en arrière, les méthodes suivent : stigmatisation systématique d’une partie de la population comme étant criminelle «en soi», utilisation massive de la police pour la traquer, regroupement des indésirables avant expulsions massives, recours à des méthodes d’exception. Ces politiques peuvent encore s’aggraver, il n’y a qu’à regarder la montée des méthodes fascisantes et du racisme d’État assumé, notamment en Italie.

Pour notre part, nous sommes également pour une immigration choisie, non pas par les patrons et les gouvernants mais choisie par les individus eux-mêmes. C’est pourquoi nous luttons contre le système capitaliste, générateur de guerres, de misère, et de tant d’impasses qui poussent les gens à l’exil. C’est pourquoi, nous œuvrons à la construction d’un monde sans frontières.

Mobilisons-nous pour une société solidaire qui ne laisse pas une partie d’entre nous se faire traquer, rafler en attendant que les mêmes méthodes soient demain utilisées contre nous si les gouvernants le décident. C’est pour cela que nous soutenons les manifestations contre le sommet de Vichy les 3 et 4 novembre. C’est pour cela que la Coordination des groupes anarchistes appelle à continuer et à accentuer la lutte quotidienne au côté des sans-papiers pour leur régularisation.

Commenter cet article